Films 2010

2010 n’est pas tout à fait fini, mais vu ce qui passe en salles ces temps-ci, je suis rai­son­na­ble­ment cer­tain de pas avoir à bou­le­ver­ser mon clas­se­ment de l’année. Voi­ci donc mon résu­mé de l’année ciné­ma­to­gra­phique, en bien ou en mal.

Récompenses

Meilleur film et meilleur scé­na­rio ori­gi­nal : Incep­tion de Chris­to­pher Nolan

Meilleur film d’anticipation : Infec­tés de Àlex et David Pas­tor

Meilleur film d’animation : Dra­gons de Chris San­ders et Dean Deblois

Meilleure fic­tion poli­tique : Green zone de Paul Green­grass

Meilleur docu­men­taire : Cle­ve­land contre Wall Street de Jean-Ste­phane Bron

Meilleur polar : The town de Ben Affleck (oui, moi aus­si, ça me sur­prend tou­jours)

Meilleure comé­die roman­tique : Une famille très moderne de Josh Gor­don et Will Speck

Meilleurs effets spé­ciaux : Resident evil : After­life, de Paul Ander­son

Meilleure pho­to­gra­phie : Ωcéans de Jacques Per­rin et Jacques Clu­zaud

Claque-dans-ta-gueule de l’année, meilleur scé­na­rio adap­té et prix spé­cial du jury : Kick-Ass de Mat­thew Vaughn

Film bor­dé­lique de l’année : Kaboom de Gregg Ara­ki

Film de jour­na­listes de l’année : Eyes of war de Denis Tano­vic

Film de geeks de l’année : The social net­work de David Fin­cher

Meilleur acteur dans un rôle prin­ci­pal : Tobey Maguire dans Bro­thers

Meilleur acteur dans un rôle secon­daire : Colin Far­rell dans Cra­zy heart

Meilleur actrice dans un rôle prin­ci­pal : Annette Ben­ning dans The kids are all right

Meilleur actrice dans un rôle secon­daire : Kris­ten Ste­wart dans Les Runa­ways

Men­tion spé­ciale à Chloe Moretz, qui échoue très près de la pre­mière place pour ses rôles dans Laisse-moi entrer et Kick-Ass, et à qui c’est la deuxième année consé­cu­tive que ça arrive après son excel­lente pres­ta­tion en 2009 dans (500) jours ensemble.

Pire film de l’année : Le guer­rier silen­cieux de Nico­las Win­ding Refn

Décep­tion de l’année : ex-æquo, Alice au pays des mer­veilles, de Tim Bur­ton (du moins, c’est ce que pré­tend Dis­ney) et A serious man de Joel et Ethan Coen

Film le plus sur-éva­lué par la cri­tique : Le bruit des gla­çons de Ber­trand Blier

Pire acteur : Pas­cal Greg­go­ry dans L’enfance du mal

Pire sous-emploi d’un excellent acteur : Jake Gyl­len­haal dans Prince of Per­sia : les sables du temps

Pire pho­to­gra­phie : Mam­muth de Gus­tave Ker­vern et Benoît Delé­pine

Sacri­lège de l’année : Fan­tas­tique maître Renard de Wes Ander­sen

Statistiques

107 séances de ciné­ma pour 104 films (vu deux fois Incep­tion et trois fois Kick-Ass), dont quelques-uns pas de l’année (S.O.S. fan­tômes ou La conquête de l’Ouest par exemple)

3 films “ahu­ris­sants” (dont une reprise de 2009, res­sor­tie avec quelques scènes retou­chées)

34 films ****, mais beau­coup de “juste ****” qui jus­ti­fient sans doute une impres­sion d’année assez moyenne en dehors de quelques ful­gu­rances.

8 sous-merdes, 6 films *