Films 2013

Voilà, l’heure des bilans approche. Comme d’habitude, je commence par le plus important : le cinéma. Après une année 2012 de bonne tenue, mais pas des masses de chefs-d’œuvre absolus, que valait 2013 ?

Récompenses

Meilleurs films

Meilleur film : Cloud Atlas de Tom Tykwer, Andy et Lana Wachowsky
Note : j’ai vraiment eu du mal à choisir, voir du côté « coup de cœur » et « claque-dans-ta-gueule » pour les alternatives.

Meilleur film SF : Gravity d’Alfonso Cuarón

Meilleur western-qui-n’en-est-pas-un : Mud de Jeff Nichols

Meilleur film social : Alabama Monroe de Felix van Groeningen

Meilleur film poétique : Lettre à Momo de Hiroyuki Okiura

Meilleur biopic et meilleur film de course : Rush de Ron Howard

Meilleur film de geeks : Le cinquième pouvoir de Bill Condon

Meilleure biographie de moi : Le monde de Charlie de Stephen Chbosky

Technique

Meilleure réalisation : Ron Howard pour Rush

Meilleur montage : Daniel Hanley pour Rush

Meilleur scénario : Tom Tykwer, Andy et Lana Wachowsky pour Cloud Atlas

Meilleurs effets spéciaux : Tim Webber et Neil Corbould pour Gravity

Meilleure bande originale : les gens qui chantent et jouent sur Inside Llewin Davis

Mentions spéciales

Coup de cœur de l’année : Silver linings playbook (pardon, Happiness therapy en « français ») de David Russell

Claque-dans-ta-gueule de l’année : Alabama Monroe de Felix van Groeningen

Expérience narrative de l’année : Cloud Atlas de Tom Tykwer, Andy et Lana Wachowsky

Délire de l’année et film qui vous guérira de votre peur de l’avion : Les amants passagers de Pedro Almodóvar

Film qui donne froid : Survivre de Baltasar Kormákur

Film qu’on dirait un manga : Pacific rim de Guillermo del Toro

Éloge funèbre de l’année : François Cevert par Niki Lauda dans Rush

Film où Michael Bay se parodie lui-même : Pain & gain de Michael Bay

Film où Chris Hemsworth joue bien : Rush de Ron Howard

Film où les acteurs ont une patate chaude dans la bouche : Mud de Jeff Nichols

Acteurs

Meilleur acteur dans un rôle principal : Daniel Brühl dans Rush

Meilleur acteur dans un rôle secondaire : Leonardo DiCaprio dans Django unchained

Meilleure actrice dans un rôle principal : Jennifer Lawrence dans Silver linings playbook

Meilleure actrice dans un rôle secondaire : Helen Mirren dans Hitchcock

Catastrophes

Pire film : Turbo de David Soren

Film le plus sur-évalué par la critique : Jeune & jolie de François Ozon

Déception de l’année : Planes de Klay Hall

Prix du ridicule : After Earth de M. Night Shyamalan

Film qui pulvérise les oreilles : Man of steel de Zack Snyder

Roland Emmerich pourri de l’année : White house down de Roland Emmerich¹

Film dont je n’ai absolument aucun souvenir : Du plomb dans la tête de Walter Hill

Pire acteur : Johnny Depp dans Lone ranger, naissance d’un héros

Statistiques

73 séances, 73 films différents dont deux vieilleries : c’est seulement trois films de moins que l’an passé, malgré trois semaines d’absence en juillet.

4 films ahurissants, 6 navets irrécupérables.

Quelques bonnes grosses claques : Cloud Atlas et Gravity qui réinventent l’art de la narrationLe monde de Charlie et Silver linings playbook qui ont été écrits pour moi, Survivre sur le registre du Territoire des loups, Alabama Monroe qui est un joyau d’émotion pure, et Rush qui est tout ce que j’attendais (et la barre était haut).

¹ Ce prix remplace exceptionnellement le « Michael Bay pourri de l’année », mais rassurez-vous : Michael a trois films en 2014 dont deux à très fort potentiel, donc il devrait rapidement retrouver sa place.

  • Marion

    Pour moi, et en classement tout classique, sur les 52 films que j’ai vu au cinéma en 2013 :

    1 No
    2 Django unchained
    3 Mobius et Insaisissables ex aquo
    5 The place beyond the pines
    6 L’attentat
    7 9 mois fermes
    8 Les garçons et Guillaume à table
    9 Le monde de Charlie
    10 Gravity

    (j’ai été déçue par Mud dont j’attendais beaucoup et je n’ai pas vu ni Rush ni Alabama Monroe)

    Bonnes fêtes de fin d’année et vivement le retour en salle obscure !

  • Pas vu Möbius, L’attentat, 9 mois fermes ni Les garçons et Guillaume, à table !.
    Petite mise à jour : j’avais zappé Django unchained parce que j’ai toujours trouvé un poil mieux, sauf… que j’avais pas repensé à la prestation de Leo en sudiste pur jus, absolument flamboyant.
    The place beyond the pines, pour moi, c’est un peu la déception de l’année. Il y avait matière à beaucoup plus rythmé, beaucoup moins cliché, et la photo superbe méritait mieux. Mais peut-être aussi que j’en attendais trop, rapport au nombre de critiques qui le présentaient comme le « nouveau Drive« …

  • Marion

    Je rajouterai « tel père, tel fils ».