Films 2013

Voi­là, l’heure des bilans approche. Comme d’habitude, je com­mence par le plus impor­tant : le ciné­ma. Après une année 2012 de bonne tenue, mais pas des masses de chefs-d’œuvre abso­lus, que valait 2013 ?

Récompenses

Meilleurs films

Meilleur film : Cloud Atlas de Tom Tyk­wer, Andy et Lana Wachows­ky
Note : j’ai vrai­ment eu du mal à choi­sir, voir du côté “coup de cœur” et “claque-dans-ta-gueule” pour les alter­na­tives.

Meilleur film SF : Gra­vi­ty d’Alfonso Cuarón

Meilleur western-qui-n’en-est-pas-un : Mud de Jeff Nichols

Meilleur film social : Ala­ba­ma Mon­roe de Felix van Groe­nin­gen

Meilleur film poé­tique : Lettre à Momo de Hiroyu­ki Okiu­ra

Meilleur bio­pic et meilleur film de course : Rush de Ron Howard

Meilleur film de geeks : Le cin­quième pou­voir de Bill Condon

Meilleure bio­gra­phie de moi : Le monde de Char­lie de Ste­phen Chbos­ky

Technique

Meilleure réa­li­sa­tion : Ron Howard pour Rush

Meilleur mon­tage : Daniel Han­ley pour Rush

Meilleur scé­na­rio : Tom Tyk­wer, Andy et Lana Wachows­ky pour Cloud Atlas

Meilleurs effets spé­ciaux : Tim Web­ber et Neil Cor­bould pour Gra­vi­ty

Meilleure bande ori­gi­nale : les gens qui chantent et jouent sur Inside Lle­win Davis

Mentions spéciales

Coup de cœur de l’année : Sil­ver linings play­book (par­don, Hap­pi­ness the­ra­py en “fran­çais”) de David Rus­sell

Claque-dans-ta-gueule de l’année : Ala­ba­ma Mon­roe de Felix van Groe­nin­gen

Expé­rience nar­ra­tive de l’année : Cloud Atlas de Tom Tyk­wer, Andy et Lana Wachows­ky

Délire de l’année et film qui vous gué­ri­ra de votre peur de l’avion : Les amants pas­sa­gers de Pedro Almodó­var

Film qui donne froid : Sur­vivre de Bal­ta­sar Kormá­kur

Film qu’on dirait un man­ga : Paci­fic rim de Guiller­mo del Toro

Éloge funèbre de l’année : Fran­çois Cevert par Niki Lau­da dans Rush

Film où Michael Bay se paro­die lui-même : Pain & gain de Michael Bay

Film où Chris Hem­sworth joue bien : Rush de Ron Howard

Film où les acteurs ont une patate chaude dans la bouche : Mud de Jeff Nichols

Acteurs

Meilleur acteur dans un rôle prin­ci­pal : Daniel Brühl dans Rush

Meilleur acteur dans un rôle secon­daire : Leo­nar­do DiCa­prio dans Djan­go unchai­ned

Meilleure actrice dans un rôle prin­ci­pal : Jen­ni­fer Law­rence dans Sil­ver linings play­book

Meilleure actrice dans un rôle secon­daire : Helen Mir­ren dans Hit­ch­cock

Catastrophes

Pire film : Tur­bo de David Soren

Film le plus sur-éva­lué par la cri­tique : Jeune & jolie de Fran­çois Ozon

Décep­tion de l’année : Planes de Klay Hall

Prix du ridi­cule : After Earth de M. Night Shya­ma­lan

Film qui pul­vé­rise les oreilles : Man of steel de Zack Sny­der

Roland Emme­rich pour­ri de l’année : White house down de Roland Emme­ri­ch¹

Film dont je n’ai abso­lu­ment aucun sou­ve­nir : Du plomb dans la tête de Wal­ter Hill

Pire acteur : John­ny Depp dans Lone ran­ger, nais­sance d’un héros

Statistiques

73 séances, 73 films dif­fé­rents dont deux vieille­ries : c’est seule­ment trois films de moins que l’an pas­sé, mal­gré trois semaines d’absence en juillet.

4 films ahu­ris­sants, 6 navets irré­cu­pé­rables.

Quelques bonnes grosses claques : Cloud Atlas et Gra­vi­ty qui réin­ventent l’art de la nar­ra­tionLe monde de Char­lie et Sil­ver linings play­book qui ont été écrits pour moi, Sur­vivre sur le registre du Ter­ri­toire des loups, Ala­ba­ma Mon­roe qui est un joyau d’émotion pure, et Rush qui est tout ce que j’attendais (et la barre était haut).

¹ Ce prix rem­place excep­tion­nel­le­ment le “Michael Bay pour­ri de l’année”, mais ras­su­rez-vous : Michael a trois films en 2014 dont deux à très fort poten­tiel, donc il devrait rapi­de­ment retrou­ver sa place.

Voir aussi :