D’a­près One meat ball de Josh White

Petit homme qui marche dans la rue,

Cher­chant un endroit pour man­ger,

Regarde en détail les menus

Pour voir quoi faire de son billet.

Une boule de viande,

Tout c’qu’il peut prendre, c’est une boule de viande !

Il appelle pour pou­voir com­man­der

Le repas fru­gal qu’il a choi­si.

Les clients en sont esto­ma­qués

Quant le ser­veur, brus­que­ment, crie :

“Une boule de viande,

Ce pauv’­type ne prend qu’une boule de viande !”

Le petit homme se sent pas très bien,

Il demande un petit bout de pain.

Quand le ser­veur, enfin, veut l’en­tendre :

“On donne pas d’pain pour une boule de viande”.

Une boule de viande,

On donne pas d’pain pour une boule de viande !

Petit homme était plein de tris­tesse,

Une boule de viande était toute sa richesse,

Et dans ses rêves encore, il l’en­tend :

“On donne pas d’pain pour une boule de viande”.

(08/03)