Un jour, allant chez une copine,

J’ai feuille­té l’album de famille.

Et elle m’a fait, gra­tis, en prime,

L’inventaire de qui a fait qui…

Mes parents se sont sépa­rés,

Et mon père s’est réac­cou­plé ;

J’ai une belle-sœur sans avoir d’frère

Car c’est la fille de ma belle-mère.

Et voi­là qu’du côté d’ma mère,

Je récu­père un p’tit beau-frère

Et dans six mois une demi-sœur

Dont il sera le demi-frère.

Dis-moi, le gosse de ma belle-sœur,

Je l’appellerai Amon­bo­fis ?

Pour expli­quer tout ce bor­del,

Je vais devoir tout com­pli­quer ;

Car mon beau-père et ma mère-belle

Sont frère et sœur ; elle est l’aînée.

Et mon beau-frère et ma belle-sœur

Sont donc cou­sins, en quelque sorte.

Euh, toi, ça va ? Tu es en sueur…

Une aspi­rine ? Je te l’apporte !

Les réunions d’famille, chez moi,

On dirait San­ta Bar­ba­ra !

Assieds-toi donc et prend un verre :

Voi­là la mère de ma belle-mère

Qui elle aus­si a divor­cé,

Qui elle aus­si s’est rema­riée !

Ma belle-demi-tante a trente ans,

Et elle a deux petits enfants

Qui sont mes demi-beaux cou­sins,

On a pas grand-chose en com­mun !

Et le beau père de ma belle-mère,

Est-ce que c’est mon beau-grand-beau-père ?

Et pour conclure, si j’ai com­pris,

Tout le monde est beau dans sa famille,

Même ceux qui ne sont que demis ;

Tout le monde il est beau et gen­til !

(07/03)

Jean Yanne est mort, et ça, c’est moins drôle.