ou La fille qui parlait de Scheimpflug

Elle aime l’image, j’ai cru comprendre.

Oui, mais vaut-il mieux évoquer

Ronis, Doisneau, Weiss et leur bande

Ou la mode des auto-portraits ?

Je pourrais peut-être l’emmener

Photographier le lac de Zoug,

Mais aime-t-elle la Suisse enneigée,

La fille qui parlait de Scheimpflug ?

Il se pourrait qu’elle soit gourmande :

Je crois l’avoir vue grignoter.

Mais chocolats, reinettes de Mende,

Chips à l’ancienne, crumble et thé ?…

Devrais-je me mettre à cuisiner ?!

Non : il faudrait qu’elle aime le kloug

Et je n’veux pas l’intoxiquer,

La fille qui parlait de Scheimpflug.

Les mots font-ils une belle offrande ?

Roxanne savait les apprécier !

La belle serait-elle friande

De vers à elle dédicacés ?

Si j’écrivais, pour l’honorer,

Une ballade forte, touchante de fougue ?

Voilà : je vais lui composer

La fille qui parlait de Scheimpflug !

« Mec, tes rimes sont vraiment foirées ! »

Certes, mais trouve donc des mots en [uɡ] !

Au moins, ça l’aura fait marrer,

La fille qui parlait de Scheimpflug…

(12/2015)