Toi tu l’embrasses, tu veux qu’il reste,

Et l’enfermes dans tes gentillesses

Mais il ne peut pas

Rester là, même dans tes bras,

Besoin de voyage…

L’homme aux pieds nus se promène

Dans mille palais, chez dix mille reines ;

Mais il repart

Et s’éloigne dans les mémoires.

Guide du routard dans une poche,

Et On the road dans la main gauche,

Et il cite Baudelaire,

Joyeux sans en avoir l’air,

Juste les yeux qui brillent…

L’homme aux pieds nus suit ses rêves

Dans mille poèmes et dix mille vers ;

Et dans sa tête,

Il s’imagine poète.

Son œil regarde le bleu profond,

La ligne, là-bas, à l’horizon.

Il va repartir,

Voir au loin ce qui l’attire,

On the road again…

L’homme aux pieds nus suit l’horizon,

Les mille romans, dix mille chansons,

Qui disent, là-bas,

Il y a quelque chose à voir.

L’heure de partir, enfin, approche,

Il a trois dollars dans la poche,

Un pouce tendu

Pour arrêter les voitures,

La route 66…

L’homme aux pieds nus a lu Kerouac,

Et dix mille lits et mille hamacs

L’accueillent un soir :

Le lendemain, il repart.

(01/04)