Un beau jour, à la pis­cine,

Une Asia­tique avec moi,

Elle plonge dans l’onde fine

Et, béat, je la regarde :

Yeux bri­dés et air mutin,

Che­veux bruns et peau dorée,

C’est un petit sous-marin.

Je me mets à fre­don­ner :

I’m in love with a yel­low sub­ma­rine

Yel­low sub­ma­rine, yel­low sub­ma­rine…

Elle remonte pour res­pi­rer

Et ses yeux noirs m’invitent,

Et je vais la retrou­ver,

Et je plonge à sa suite.

I’m in love with a yel­low sub­ma­rine

Yel­low sub­ma­rine, yel­low sub­ma­rine…

On remonte à la sur­face

De temps en temps res­pi­rer,

On re-rem­plit nos bal­lasts

Pour replon­ger en apnée.

I’m in love with a yel­low sub­ma­rine

Yel­low sub­ma­rine, yel­low sub­ma­rine…

Pou­vez dire que vous vou­lez

Ren­voyer les immi­grés ;

Mais pour moi, je ne veux pas :

Péril jaune, moi, j’aime ça !

I’m in love with a yel­low sub­ma­rine

Yel­low sub­ma­rine, yel­low sub­ma­rine…

(08/02)