Moi, je serais conquistador

Et toi, chez les précolombiens,

Reine cloîtrée au cœur d’un fort ;

Et notre union, d’une guerre, la fin.

Ou simplement, bon citoyen,

Je t’en conterais sous un tilleul,

En songeant au creux de tes reins…

Je suis qu’un mec qui rêve tout seul.

Je traverserais le Mordor,

Refondrais l’anneau souverain

Et, retrouvant enfin le port,

Le glisserais dedans ta main.

Ou, remontant boulevard Denain,

Te pisterais, tel l’épagneul ;

Mais j’échouerais dans le lit mien :

Je suis qu’un mec qui rêve tout seul.

Quoi qu’ait pu en faire Pandore,

L’espoir ne saurait être éteint :

Rien n’est jamais tout à fait mort,

Comme disait Paul aux Corinthiens.

Je repousserais les Philistins

Dans l’espoir que tu me recueilles,

Mais notre univers est païen :

Je suis qu’un mec qui rêve tout seul.

Princesse, fi de ces songes vains !

Sûr, je serai sous les glaïeuls

Bien avant de devenir tien :

Je suis qu’un mec qui rêve tout seul.

(09/14)