La grande rupture

Y’a un truc très bien qui s’appelle Google Earth. Téléchargez-le, installez-le, lancez-le, affichez la rubrique «Élection présidentielle France 2007», et allez voir sur la Drôme.

La Drôme, comme vous le voyez, a voté à droite.

Maintenant, approchez-vous un peu, jusqu’à ce que les résultats par commune s’affichent, et baladez-vous un peu.

Vous voyez le problème ?

Dans ce département (mais pas seulement : en Ardèche aussi), il y a une véritable rupture entre la vallée du Rhône et les zones reculées.

En résumant : les pagus montagnards votent à gauche (normal, ils passent leur vie à se serrer les coudes pour quémander un accès ADSL ou pour faire les courses au supermarché le plus proche, à 40 bornes). Les citadins de la vallée votent à droite.

Merde, alors.

Je sais pas, sociologiquement parlant, les conclusion qu’il faut en tirer (enfin, j’ai bien une petite idée), mais ça fait pas plaisir du tout.

  • Conclusion : dans la drôme y’a moins de gens qui habitent en montagne que de gens dans la vallée.