La grande rupture

Y’a un truc très bien qui s’appelle Google Earth. Télé­char­gez-le, ins­tal­lez-le, lan­cez-le, affi­chez la rubrique «Élec­tion pré­si­den­tielle France 2007», et allez voir sur la Drôme.

La Drôme, comme vous le voyez, a voté à droite.

Main­te­nant, appro­chez-vous un peu, jusqu’à ce que les résul­tats par com­mune s’affichent, et bala­dez-vous un peu.

Vous voyez le pro­blème ?

Dans ce dépar­te­ment (mais pas seule­ment : en Ardèche aus­si), il y a une véri­table rup­ture entre la val­lée du Rhône et les zones recu­lées.

En résu­mant : les pagus mon­ta­gnards votent à gauche (nor­mal, ils passent leur vie à se ser­rer les coudes pour qué­man­der un accès ADSL ou pour faire les courses au super­mar­ché le plus proche, à 40 bornes). Les cita­dins de la val­lée votent à droite.

Merde, alors.

Je sais pas, socio­lo­gi­que­ment par­lant, les conclu­sion qu’il faut en tirer (enfin, j’ai bien une petite idée), mais ça fait pas plai­sir du tout.

Voir aussi :