Incendie de voiture à Fourcinet !

Vous n’êtes pas sans savoir qu’on a récem­ment chan­gé de pré­sident. Est-ce un hasard ? Jusque dans les ban­lieues les plus recu­lées, à plu­sieurs cen­taines de kilo­mètres de Paris, le feu couve.

Aujourd’hui, c’est à Val Mara­vel, petit vil­lage du haut-Diois, qu’un incen­die inex­pli­cable a détruit un véhi­cule de col­lec­tion et l’appentis qui l’abritait.

de notre cor­res­pon­dant per­ma­nent sur place, Franck Mée.


Aujourd’hui, peu après midi trente, en sor­tant sur la ter­rasse, j’ai trou­vé que le voi­sin, à vingt mètres der­rière le talus, était gon­flé de faire du feu juste à coté de chez lui.

En fait, il était même pas là, et il fai­sait pas du feu. On s’en est ren­du compte quand, au-delà du bruit habi­tuel du bois qui brûle, il a com­men­cé à y avoir des déto­na­tions — sans doute les tuiles qui explo­saient sous la cha­leur.

imgp1309_1.jpg

Voi­là ce qu’on pou­vait voir depuis le haut du talus (et qu’on ne voyait pas depuis chez moi).

imgp1312_1.jpg

Vu de plus près, ça don­nait ça.

Quand elle les a appe­lés, les pom­piers ont dit à ma mère qu’effectivement, l’autre voi­sin (celui du des­sus) était jus­te­ment en ligne avec eux pour leur par­ler d’un truc dans ce genre.

Moi, j’ai fait le tour de la mai­son pour voir ce qui se pas­sait.

imgp1316_1.jpg

Vue d’en-dessous, la mai­son disait bien qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas. (Notez le chan­ge­ment de cou­leur de la fumée par rap­port à la pré­cé­dente : c’est sans doute à ce moment-là que les pneus du véhi­cule ont flam­bé.)

imgp1322_1.jpg

Vu d’en face, on voit bien où ça se passe : la mai­son n’a pas grand-chose, mais l’appentis à bois est entiè­re­ment en flammes.

imgp1327_1.jpg

Heu­reu­se­ment, c’est à ce moment-là que les pom­piers ont débar­qué en force (au milieu des habi­ta­tions, ils n’ont pas vou­lu cou­rir de risque inutile) : deux camions, un Defen­der 130, le tout plein de bons­hommes en tenue incen­die.

(Les esprits obser­va­teurs auront recon­nu, à l’arrière-plan, la mai­son des mes parents.)

imgp1333_1.jpg

Ils ont com­men­cé à tirer des dizaines de mètres de tuyau, d’abord vers le tout-ter­rain (si vous voyez une calendre de Dodge en train de cra­mer, c’est nor­mal)…

imgp1345_1.jpg

…puis une équipe a contour­né par au-des­sus…

imgp1350_1.jpg

…pen­dant que la pre­mière conti­nuait à arro­ser en bas (et que j’essayais de cap­tu­rer les jeux de lumière entre l’eau et la vapeur).

imgp1355_1.jpg

Le feu était pris entre deux eaux…

imgp1378_1.jpg

…et il a capi­tu­lé en une dizaine de minutes, juste quand les gen­darmes sont arri­vés.

imgp1389_1.jpg

Les pom­piers ont essayé de faire tom­ber les tuiles instables avec les lances, pour évi­ter de se les prendre sur la gueule en appro­chant.

imgp1397_1.jpg

imgp1398_1.jpg

Et ils ont conti­nué à arro­ser tant qu’il y avait des fumées. (Au total, ils ont pom­pé entre deux et trois mètres cubes sur le réser­voir du vil­lage.)

Ensuite, ils ont pu s’approcher et faire tom­ber les der­nières tuiles et les solives à la gaffe. Après, c’était un peu plus relax, mais par acquit de conscience, ils conti­nuaient à arro­ser le tas de bois.

imgp1419_1.jpg

imgp1424_1.jpg

Puis il a fal­lu déga­ger l’épave du Dodge…

imgp1437_1.jpg

…pour pou­voir éta­ler le tas de cendres…

imgp1441_1.jpg

…et remettre un coup d’arrosoir pour évi­ter que le feu ne couve des­sous.

Enfin, pour ceux qui ne croi­raient pas qu’il a vrai­ment fait chaud…

imgp1431_1.jpg

…les lames de sus­pen­sion du Dodge ont fon­du…

imgp1439_1.jpg

…et de ses pneus, il ne reste que l’armature et un peu de char­bon caou­tchou­teux.

Voi­là, mer­ci aux pom­piers pour le dépla­ce­ment…

Quant au voi­sin, en voyage en Corse depuis hier, je crois que ses vacances com­mencent bizar­re­ment.