C’est agréable de savoir que les gens lisent ce que vous écrivez…

Voi­ci la troi­sième ligne de ma lettre de moti­va­tion :

26 310 Val Maravel

La réponse, reçue hier après-midi, débu­tait ain­si :

Merci de vous présenter le mercredi 6 juin à  9h30

La dame que j’ai eue au télé­phone, à qui j’expliquais que ce n’est pas évident de cal­cu­ler un tra­jet de 800 bornes avec un héber­ge­ment en 24 heures (eh, je suis pas Jack Bauer), a com­pris que j’étais en vacances à 800 kilo­mètres de Paris. Je dis­si­pai donc le mal­en­ten­du, rap­pe­lant cette infor­ma­tion confi­den­tielle que l’on ne trouve que, au hasard, sur mon CV et sur ma lettre de moti­va­tion (mon adresse, sui­vez un peu !), pour entendre en réponse : «Ah, et bien rap­pe­lez-nous quand vous serez plus dans la région».

O_o

J’attends qu’on m’explique, s’ils ne s’intéressent qu’à des pari­siens dis­po­nibles dans la seconde, pour­quoi ils convoquent un drô­mois.

Voir aussi :