Révision de notes sur Allocine

Avant qu’on ne me pose la question, je préfère le signaler : certaines notes ne sont plus identiques entre les critiques publiées ici et celles publiées par moi-même sur Allocine. En cause, comme le dirait cet enfoiré de Ghusse qui a passé sa semaine à me convaincre de me lancer dans ce chantier : « trop de **** tue le **** ».

En plus clair, ça donne : le barème n’était plus adapté. N’importe quel très bon film se prenait ****, les plutôt bons ***, les moyens **, les mauvais * et les archi-nuls O. Le problème, c’est qu’il n’était pas possible de distinguer la centaine de « très bons » de la trentaine de « géniaux ».

J’ai donc repris l’ensemble des notes (et pas seulement celles pour lesquelles j’avais pondu une critique) pour mieux mettre en avant les films un peu spéciaux, et refaire du **** le label de qualité qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être. Grosso modo, ça devient donc :

**** : film de très haut niveau, solide à tout point de vue, qui donne beaucoup plus que l’ordinaire

*** : très bon film, qui apporte un spectacle de qualité sans pour autant révolutionner l’histoire

** : film moyen, qui remplit le contrat mais n’apporte pas plus que ce qu’on lui demande

* : film auquel il manque quelque chose, pas forcément chiant mais qui ne passe pas très bien

O : film archi-nul qui donne envie de massacrer l’équipe de production

Notez que, ici même, le problème ne se pose pas de la même manière : j’ai très rapidement ajouté au barème de base la rubrique chefs-d’œuvre, qui désigne précisément les films qui font exploser l’échelle de mesure (actuellement, il y en a… 4, pas plus). Les deux barèmes sont donc désormais assez différents : un **** d’ici peut se retrouver à ***, voire ** sur Allocine. Un film moyen à tout point de vue, comme Tu peux compter sur moi (étonnamment, malgré son titre plutôt nunuche, celui-ci n’est pas français), est à ** ici et à * là-bas.