Ayé, j’ai décidé

Ça faisait un moment que je me demandais vaguement, quand vraiment j’avais rien de mieux à faire, si j’avais une opinion quelconque sur la réforme des numéros d’immatriculation.

Ça y est, j’ai décidé : je suis pour, totalement pour.

Si j’étais hypocrite ou soucieux de ne pas choquer, je dirais que garder le système actuel signifie obliger les gens à indiquer leur origine, tandis que le prochain leur donne le choix de le faire ou non, et que je suis pour ce genre de liberté individuelle. Et j’ajouterais que ne pas avoir à refaire des plaques à chaque vente d’un véhicule est économique à la fois pour les utilisateurs et pour la planète.

Mais la vérité, ce qui m’a vraiment donné une opinion tranchée sur la question, c’est de voir qui ce nouveau système emmerde le plus.

Il faut voir le groupe « jamais sans mon département » gueuler comme des putois, avec de beaux accents régionalistes et/ou nationalistes, qu’il faut absolument obliger tout un chacun à crier haut et fort son origine, même s’il n’en a pas envie, rien à foutre, ou est immatriculé dans une région qu’il abhorre (je connais des parigots d’adoption qui ont du mal à vivre d’avoir un 75 sur leur plaque alors qu’ils resteront toute leur vie, dans leur cœur, des péquenots de rhonalpins).

Quand on voit ces crétins pleurer non seulement sur leur beau numéro de département qu’ils veulent garder, mais aussi sur celui des autres qu’ils veulent connaître on ne sait pourquoi, on sait quel est le camp de la raison : c’est l’autre.

Donc, j’apporte tout mon soutien à cette réforme des plaques. Juste pour emmerder quelques connards.

  • Ahh, bah il t’en a fallu du temps.

    Effectivement, ce qui m’horripile le plus, c’est le côté : « tiens, il vient d’où ce mec qu’on connait pas ? Le salaud de parigot/marseillais/drômois/ardéchois/cantalien (rayez la mention inutile).

    Bah non, on pourra plus reconnaitre les méchants étrangers du premier coup, on sera obligé de parler avec eux pour voir qu’ils sont pas si cons. Bon, j’avoue, ça marche moins bien dans le sud. Parce que l’accent, tu l’as ou tu l’as pas hein !

  • dodinot

    tout à fait d’accord pour laisser une option départementale et ne plus l’infliger. La formule à venir est bonne mais toute modif des habitudes soulève une vague de protestation – pas nouveau

    Pourquoi avoir choisi ce piston rotatif comme logo ?

  • Bienvenue dodinot.

    Pour le logo, c’est simplement que je trouve la solution Wankel particulièrement élégante sur un plan technique… Même si c’est un peu comme le communisme : génial en théorie, un peu plus fumeux en réalité.