Y’a des coups de boule qui se perdent

Découverte tout à l’heure à Barbès, sur la circulaire nord (ligne 2 si vous préférez) : y’a des gens qui s’arrangent pour vous bloquer à l’entrée (en gros, y’a un type qui arrive à côté, un autre vous dit que le tourniquet où vous arrivez est en panne, vous passez connement par celui d’à côté où le premier attend que vous ayez pointé votre carte pour passer et vous êtes bloqué, c’est con mais quand on a pas de raison d’y faire gaffe, on y fait pas gaffe), puis qui vous proposent des tickets à 1,50 €. Acheté par carnet, un ticket coûte 1,14 €, donc ils font 32 % de bénéfice, en traînant toute la journée ça doit faire un complément correct au RMI, en fait ils ont attendu personne pour inventer le RSA.

Et en prime, ils vous engueulent quand vous leur dites qu’ils font chier et repartez à pied. Y’a vraiment des coups de genoux dans les joyeuses ou des bourre-pifs qui se perdent, je vous le dis.