Glouglou

Pour les amateurs de contre-performances sportives, les temps du jour :

0’55, 0’58, 1’01, 0’59 = 3’53

0’57, 0’55, 1’00, 0’58 = 3’50

Ce qui fait mal au cœur¹, c’est de se dire que si j’arrivais à enchaîner ces deux séries au lieu de prendre 10 minutes de pause au milieu, je serais à 35 secondes sous mon meilleur temps sur 400 m… Soit une meilleure progression qu’en un an, alors que je n’ai gratté qu’une seconde en deux mois.

Okay, de toute manière, c’est pas pour les performances que je me défoule en piscine, j’ai passé l’âge pour m’y mettre sérieusement. Mais quand même.

(Et puisqu’on m’a posé la question du comment je notais les temps : ma montre est étanche et dispose d’une mémoire dans laquelle elle retient les 30 derniers temps intermédiaires. Tant que je fais pas des séries de plus de 1 500 mètres, je peux donc consulter les chronos précis à volonté, juste en appuyant sur le bon bouton tous les cinquante mètres par exemple. Et quand je ferai des séries de 1 500 mètres, j’aurai moins de ventre qu’aujourd’hui. ^^ )

¹ En-dehors, bien sûr, du fait que ces chronos sur 200 m sont plus élevés que les chronos olympiques sur 400 m…