Allocine fait chier

La semaine dernière, un lien « tester la prochaine version » est apparu sur Allocine. J’ai cliqué dessus pour voir, et suis rapidement revenu à l’interface classique en constatant que la nouvelle n’était pas plus claire et qu’il manquait plein de choses — rien de choquant pour une bêta, ceci dit.

Aujourd’hui, patatras : Allocine a lancé la nouvelle mouture, toujours en bêta, toujours pas complète. Il suffit d’aller voir le nombre de question plutôt légitimes de lecteurs qui ont une réponse du style « c’est prévu, on bosse dessus, ça viendra dans les prochaines semaines ».

Il manque donc, pour ce qui m’a sauté aux yeux ce matin :

  • l’accès direct aux horaires de mes cinémas préférés. Très régulièrement, quotidiennement même quand je ne bosse pas et que je n’ai rien de particulier de prévu, je passe par là : je regarde si un cinoche où j’ai mes habitudes passe un truc qui m’intéresse avant de regarder les nouveautés, que je pourrai de toute façon voir plus tard.
  • le module de recommandations. Bien sympa, contant dans ses conseils (ça fait deux ans que le film recommandé n°1 pour moi est La liste de Schindler, qu’il faut effectivement que je voie un de ces quatre), ce module m’a déjà permis de découvrir quelques films à partir de ceux que j’avais aimés, genre « ah tiens oui, c’est vrai, ça peut être pas mal celui-là, en prime j’ai un collègue qui a le DVD ».
  • mes notes. Alors là, je suis particulièrement énervé, parce que j’avais noté plus d’un millier de films et dans les 130 séries télé, en gros maniaque (merci Ghusse), et qu’y accéder était parfois bien utile — ne serait-ce que pour retrouver le titre d’un truc qu’on a apprécié, ou limiter le risque d’oublier une référence quand on conseille quelqu’un.

Or, non seulement il n’y a plus de page listant les films notés et leurs notes, mais toutes les notes ont disparu. La page « Mes films » m’explique sans rire que j’ai 1033 films favoris, alors que j’avais 1033 films notés, parmi lesquels un joli lot de zéros pointés.

allocine_1033_favoris

Je suis passé ce matin sur les fiches de (500) jours ensemble, Là-haut et Le syndrome du Titanic, notés avec amour (ou pas) dans les derniers mois, et au lieu de me dire « votre note : **** », il me propose de donner une note.

allocine_pas_note

Alors certes, maintenant, il y a des demi-étoiles pour affiner le pointage — je vais pas reprendre 1033 films pour vérifier si ce ne sont pas des 3,5 plutôt que des 4, d’ailleurs —, mais si c’est au prix de la perte complète de ce qui avait été fait, merde alors, je laisse totalement tomber Allocine.

Ce que je comprends absolument pas, en tout cas, c’est qu’un site de cette taille ait imposé une bêta à ses lecteurs, après des années de version finalisée. Imaginez que, demain, votre ordinateur passe automatiquement à une nouvelle version de Linux pour laquelle aucun pilote matériel n’a encore été développé, juste parce qu’elle existe, et vous interdise de fait d’utiliser des gestionnaires de fenêtres comme Compiz, vous seriez contents ?

Pendant quelques jours, on a eu le choix, ce qui démontre en prime que ce n’est même pas une contrainte technique qui a imposé de tout basculer d’un bloc. Il y a donc un type à la tête du site qui a dû se dire « mince, personne ne va sur notre bêta, on va les y faire aller de gré ou de force, non mais ! ».

Une opération d’une crétinerie sans nom, qui rappelle vaguement l’époque où Allocine s’était lancé sur la voie Meetic en dispersant aux quatre vents des données personnelles.

Je sens que je vais finir par faire comme d’autres et passer définitivement chez l’Internet Movie Database, qui est certes en anglais, qui a certes une interface sortie directement de l’Internet des années 90, mais qui au moins ne balance pas des bêtas très loin d’être complètes en supprimant des fonctions utiles tous les quatre matins.