Formatage

Bon, après plus d’un an de bons et loyaux services, Windows 7 RC va devenir super pénible, genre « achetez un vrai Windows », dès le premier juin. Du coup, au lieu de passer par la simple mise à jour d’Ubuntu, j’ai téléchargé Windows 7 (légalement, vivent les comptes MSDN !) et tout réinstallé de A à Z.

Première remarque : sauvegarder 60 Go de données non triées sur un disque externe USB, c’est lourd. Je dirais bien que ça m’incitera à trier et archiver au fur et à mesure, mais je sais que ce serait un mensonge.

Deuxième remarque : l’installation de Windows s’est bien améliorée depuis XP (qui elle-même était en gros progrès par rapport à la famille 95). Copie des fichiers, redémarrage, installation, redémarrage, initialisation, en trois quarts d’heure c’est bouclé. Seul problème : à son habitude, Windows demande encore qu’on installe les pilotes matériels, et ça, c’est une heure et demie de boulot en plus…

Enfin, j’ai bien entendu installé Lucid Lynx, dernière version d’Ubuntu.

Première remarque : putain, c’est bô ! Ils se sont ENFIN décidés à dégager le maronnasse orangé hideux qui caractérisait Ubuntu, le nouveau thème par défaut est pas forcément grandiose mais au moins il n’est plus à vomir. Principal reproche : certains éléments (cases à cocher, barres de progression) sont toujours d’un orange particulièrement voyant.

Deuxième remarque : qu’est-ce que les boutons de fermeture de fenêtre foutent là, à gauche ? Vous savez que faire un thème élégant n’impose pas de repomper l’ergonomie Mac OS X ?

Troisième remarque : où est passé GIMP ???????? Comment vivre sans lui ?

Heureusement, des gens prennent soin de nous et nous simplifient la vie, malgré les choix discutables des concepteurs d’Ubuntu, et permettent de corriger rapidement quelques manques.

Ça s’appelle Ubuntu start, et je pense que tout individu sortant d’une installation fraîche de Lucid devrait y faire un tour. C’est un script tout bête, à lancer en sudo, qui permet de faire d’un bloc un ensemble de tâches qu’on fait à peu près tous, mais habituellement à la main : ajouter les sources de logiciels pour le multimédia et autres (Medibuntu), installer les logiciels manquants (GIMP, Thunderbird, VLC…), les plug-ins propriétaires indispensables (Java, Flash), et surtout, surtout, renvoyer ces satanés boutons là où il faut.

On peut choisir une par une les actions qu’on fera, si on n’a pas besoin de toutes — par exemple, ceux qui installent Ubuntu sur un Mac pourront être bien contents que les boutons soient au mauvais endroit.

C’est bien foutu et assez facile à utiliser, merci à eux.

Sinon, sur Lucid en elle-même, ben le démarrage est un poil plus rapide (30 s environ de GRUB au bureau, contre 45 s pour Karmic), l’intégration des réseaux / messagerie instantanée et un peu plus poussée avec Empathy que, du coup, je teste à la place de mon bon vieux Pidgin, le bug de Flash sous Deezer qui obligeait à recharger la page après une recherche a disparu, bref, pour l’heure, je regrette pas : ça marche au moins aussi bien qu’avant.

Ah, et Thunderbird passe en version 3, ce qui change pas mal de choses. À première vue, ça me paraît plutôt largement mieux (l’outil de recherche fonctionne enfin comme il faut !), faudra voir à l’usage s’il y a des inconvénients.

Par contre, c’est pas tout ça, mais j’ai 60 Go de données pas triées à rapatrier.

Et à trier, oui, aussi. ><