Bye bye

Lionel Régal est mort.

Lors de notre rencontre, il avait dans un premier temps essayé de m’expliquer comment on gère une Mitsu sur la glace, puis on avait papoté un temps autour de la course auto, entre côte et rallye — discipline qu’il pratiquait très épisodiquement lorsqu’une occasion se présentait. On s’était plus ou moins donné rendez-vous à son prochain rallye, mais il vient de me poser un lapin.