Comment TNT peut vous faire exploser

Après mes pérégrinations postales, laissez-moi vous parler un peu d’un concurrent pour la livraison des colis : TNT. Alias « la rapidiTNT », slogan que seul un pubard cocaïné pouvait inventer sans se rendre compte que mon neveu de trois ans pouvait le faire aussi¹.

TNT, donc.

Imaginez que j’attende un paquet lundi matin, soit le 27 décembre. Et que j’aie décidé de le faire livrer au bureau, parce que je sais de source sûre que je ne serai pas chez moi à l’heure du passage des livreurs (en 9 h et 12 h, en général). Jusqu’ici, tout va bien.

Ça commence quand, le 27 à midi, le suivi de mon colis passe de « en cours d’acheminement » à « n’a pas été livré, contactez le service client au 0815 truc machin ». Déjà, un numéro surtaxé pour un service client, alors que j’ai déjà payé le transport, ça me met tout de suite d’excellente humeur.

Là, la dame me dit que le livreur est passé à 9 h 07 et que le bureau était fermé. Oui, en effet, on ouvre à 9 h 30. Ben il repassera demain matin. D’accord, s’il passe avant qu’on ouvre, il peut laisser le paquet à l’accueil de la pépinière d’entreprises dans laquelle on bosse — Métropole 19, pour les intimes. Okay, pas de problème. Très bien, bonne journée madame.

Hier matin, donc le 28, rien à la loge en arrivant. Rien au bureau non plus. À midi, toujours rien, j’envoie un courriel au service client de TNT. Réponse à 14 h : « Nous livrons contre émargement nous ne pouvons pas déposer le colis sans signature ,merci de nous préciser vos instructions svp. »

Okay, euh, pourquoi la dame m’a dit que ça posait pas de problème de déposer à la loge, alors ? Vous avez déjà vu un gardien signer pour les paquets des entreprises dont il garde les locaux ? Moi non. Elle voulait juste se débarrasser de moi ou bien ?

Je précise donc mes instructions, en bref et cordial : dans ce cas, livrez après 9 h 30. En réponse, un courriel m’indiquant : « nous avons ouvert un dossier concernant cette expédition. Notre service concerné vous rappelle dans les plus brefs délais » (sic, au présent de l’indicatif et sans ponctuation finale).

Ce matin, jetant par acquit de conscience un coup d’œil au suivi de colis, surprise, je vous le mets en citation pour que vous en profitiez bien :

Votre colis a été déposé le 27/12/2010 à 09:20 en Relais Colis®

Ah ah ah. Petit plaisantin, va. Donc :

1) TNT peut livrer en points relais (et met un ® à ce qui n’est qu’une description de la fonction, s’appropriant ainsi un vocabulaire public), possibilité qui n’avait été évoquée ni au téléphone, ni par courriel ;

2) si je les en crois, le colis y a été déposé lundi matin, 13 minutes après le passage chez nous. Donc, sans attendre mes instructions pourtant expressément demandées plus tard dans la journée.

De deux choses l’une : soit, en réalité, le colis a été déposé au relais ce matin, et affirmer « le 27/12/2010 à 09:20 » serait un faux en écriture pour peu qu’il y ait une signature ; soit, en réalité, le colis a bien été déposé à l’heure dite, et l’appel à instructions n’est qu’une façon pour l’entreprise de ramasser du blé en incitant les gens à appeler leur numéro surtaxé.

Dans les deux cas, c’est agaçant. D’autant que, au passage, je n’ai toujours aucun courriel, coup de fil ou autre m’indiquant que mon colis a été déposé : si je n’avais pas la manie de passer quotidiennement sur les pages de suivi de mes colis en route, je serais encore en train d’attendre patiemment qu’on me recontacte comme promis.

« Le trinitrotoluène est un explosif, utilisé dans plusieurs mélanges, notamment en proportion égale avec le nitrate d’ammonium pour former l’amatol », nous dit-on. Je constate que le mélange Franck Mée – TNT est également hautement explosif.

Mise à jour : je reviens du relais, où la tenancière m’a dit en gros : « non, lundi, c’est pas possible, j’ai pas de livraisons le lundi ». Sans commentaire.

¹ Non, j’ai pas de neveu de trois ans, mais si j’en avais un je suis sûr qu’il pourrait.

  • Papy raleur

    Même en ville !!!
    Une anecdote en passant qui s’intègre pas mal dans cette page. Commande passée par internet dans une boîte d’outillage le 6 octobre 2010 ! Message le 8 octobre : Nous ne pouvons satisfaire pleinement votre commande notre fournisseur ne nous ayant pas livré par manque de stock. Nous vous faisons parvenir ce que nous pouvons ! Le reste vous sera expédié dès que possible. Bon là j’ai un peu abrégé le courrier mais l’idée est là ! Première remarque : Le kit complet était noté en stock, ça ressemble à une publicité mensongère mais comme je suis bon gars je ne relève pas. Le 6 novembre courrier : Nous sommes au regret de ne pouvoir vous livrer avant la semaine 49. Bon je peux attendre jusque là, la partie urgente ayant été livrée. Le 7 décembre livraison de la deuxième partie du kit, et soi dit entre nous cela prouve que le colis a été expédié au cours de la semaine 48 ! Mais il en manque encore ! Coup de biniou à la maison mère ou j’apprends que la troisième partie ne pourra pas être livrée avant le 10 janvier 2011, mais que si je veux je peux annuler la commande et le montant du manquant me sera remboursé en avoir ! Moi ça ne me convient pas et je le fais savoir à la nana téléphonique qui me réponds que je peux tout renvoyer et serai remboursé. Je lui demande quand aurai-je des chances de recevoir l’étiquette de retour et elle me réponds que c’est à moi de payer le port pour la réexpédition ! Dans ces conditions vous envoyez un livreur pour reprendre le colis ! Ah mais non ce n’est pas possible etc… Bref je sens que je suis en train de me faire sodomiser par une bonne femme et c’est la première fois que ça m’arrive ! Je demande à parler au patron mais ce n’est pas possible, il est en conférence ! Bon je le rappellerai demain à 9 heures. Un peu en pression et avant d’être grossier je raccroche prêt à attendre un peu pour avoir le plaisir de me faire un patron, un vieux rêve trop rarement assouvi ! Le même jour buvant le café chez une copine coup de fil d’un livreur me disant qu’il est chez moi, qu’il a un colis pour moi et que qu’est-ce que je dois t-il en faire ? Comme pour retourner vers la « civilisation » il passe devant chez la copine je lui explique ou c’est et je réceptionne la troisième partie de la commande qui ne devait arriver que dans un mois ! J’en profite pour faire remarquer au livreur que j’attends depuis plus d’un an un autre colis, réceptionné dans sa boîte et jamais livré ! Il me dit qu’il va faire des recherches et me passera personnellement un message.
    Quelques réflexions suite à ce ratage :
    Premièrement les marchands n’ont aucune idée de ce que veut dire en stock
    Deuxièmement La boîte d’outillage a payé trois fois le port, soit 48 € environ pour un objet d’une valeur de 130 €, ce qui prouve l’incompétence de la direction de l’entreprise
    Troisièmement l’encaissement ne peut se faire tant que la livraison n’a pas été réceptionnée par le client dans son intégralité et ça c’est une loi commerciale !
    Quatrièmement le remboursement éventuel doit se faire dans la monnaie et de la façon du paiement. Un produit payé par carte doit être remboursé par un virement sur le compte et non par un avoir !
    Cinquièmement cette entreprise est réputée la plus honnête de ce milieu, que doivent être les autres ?
    Sixièmement bien que intégralement livré j’attends la fin de la livraison aux alentours du 10 janvier ! Mais s’ils veulent récupérer leur matériel il faudra qu’ils se déplacent avec tous les papiers attestant du bien fondé de leur démarche !
    Et accessoirement, si vous habitez la France profonde ne soyez pas pressé, le livreur attends que le camion soit plein avant de venir dans votre secteur ! Elle n’est pas belle la vie ?
    PS j’attends toujours des nouvelles du chauffeur et surtout du paquet perdu corps et biens. Mais je n’ai pas grand espoir !