3 ans ???!

Aujourd’hui, des potes se sont plaints. Appa­rem­ment, leurs minots ont été trau­ma­ti­sés par Cars 2.

Là, je me dis : “ah oui, ils ont quoi, six et quatre ans ? ‘Sont encore un poil jeunes, peut-être…”

Et puis, je vois la recom­man­da­tion Allo­ci­né : “Film pour enfants à par­tir de 3 ans”.

3 ans.

Rap­pel : Cars 2 est une paro­die des James Bond. Avec tout ce que ça sup­pose d’explosions, d’action tes­to­sté­ro­née et de situa­tions inex­tri­cables dont on se sort à la der­nière minute.

Vous emmè­ne­riez des gosses de trois ans voir un James Bond ? Moi non.

8–10 ans, peut-être, selon le mar­mot ; mais trois ans, non, d’abord parce qu’il bite­ra rien à l’intrigue, ensuite parce que l’inévitable scène où le héros va se faire abattre par le méchant / broyer par la machine / décou­per par la hache, ben ça peut impres­sion­ner.

On retrouve ce genre de scènes dans Cars 2, puisqu’on retrouve tout James Bond et Mis­sion : Impos­sible.

Je veux pas être un peigne-cul rétro­grade, je trouve ridi­cule les inter­dic­tions aux moins de 16 ans pour cer­tains films parce qu’on voit traî­ner une paire de seins ou que ça pisse un peu le sang, mais :

Kick-Ass n’est pas tout public ;

Cars 2 n’est pas pour enfants à par­tir de trois ans.

Et j’emmerde la dis­tri­bu­tion qui dit le contraire.