La pub, c’est bon, mangez-en

Je l’ai pas trouvée sur Youtube, mais ça fait quelques fois que je me la goinfre en apéritif d’un film. Elle, c’est la dernière pub pour des biscuits salés en forme de rectangle aux coins coupés.

Alors, y’a un type qui se promène, et autour de lui flotte « tout ce qu’il a dans ses poches » : smartphone, clefs, etc. Tout ce qu’il faut pour être prêt à tout en toute circonstance. Et pour les petites faims, il a des biscuits TUC. Là, il percute une jolie fille (ils percutent toujours des jolies filles, je sais pas pourquoi, elles doivent attirer les héros maladroits), qui lui chourave ses biscuits qui flottent dans l’air (faudrait savoir, ça flotte vraiment ou c’est ce qu’il a dans ses poches ?).

Bon, déjà, vu la connotation de la pub, c’est peut-être une capote plutôt qu’un biscuit qu’il leur faudrait. Mais bon, on va pas chipoter.

Le vrai problème, c’est que les TUC sont des biscuits apéritifs, retenez bien ce mot. Et ça fait quoi, un apéritif ?

Ça ouvre le repas.

Le concept même d’apéritif vise donc à ouvrir l’appétit, à donner faim en somme.

Et on a un publiciste qui essaie de nous convaincre d’avoir des biscuits apéritifs dans nos poches pour remédier aux petites faims.

Franchement, il se fout de qui ?