House of the rising Son

C’est pas souvent que je parle musique ici bas, mais même après une semaine, j’arrive pas à m’en lasser.

À mon humble avis, cette reprise rocailleuse de House of the rising Sun ridiculise à l’aise tout ce que Johnny a fait sur le sujet (et pourtant, c’est un des rares trucs où j’estime que Johnny a fait plutôt mieux que ses prédécesseurs, la version de The Animals qui a fait connaître la chanson manquant un peu de personnalité et celle de Dylan, et bien… c’est chanté par Dylan).

Les maniaques remarqueront aussi les nombreuses retouches de paroles : on ne parle plus ici de malheureuse amoureuse ayant suivi un poivrot jusqu’à la Nouvelle-Orléans, mais de malheureuse amoureuse ayant suivi un biker jusqu’à Charming Town.

Logique : c’est sur ce morceau que se clôt la quatrième saison de Sons of Anarchy, série télé immorale et violente qui est un peu une version sérieuse et trash de Litteul Kevin, et dont je suis un peu totalement fan notamment depuis son extraordinaire virée irlandaise de l’an passé. Et même si c’est un mâle qui chante, c’est clairement Tara, femme de Jax (et, à ce titre, marionnettiste commandant le personnage principal), qui aurait composé cette version.

Bref, un bel exemple de reprise intelligente de chanson pour une série télé, là où trop souvent on se contente de plaquer n’importe quel morceau pour remplir le générique.

  • Patale

    Hélas, je n’ai guère fait de progrès depuis « the unknown stuntman », et ne saurais apprécier la finesse de ces nouvelles paroles…
    Bon, je te crois sur « paroles » : moi aussi, j’aime bien quand la musique correspond au film qu’on colle avec !