La pensée du jour

Lorsque des voyageurs ferroviaires entrent dans une voiture où aucun « carré » n’est libre, mais où il reste plein de places, ils vont généralement s’installer instinctivement en face de gens grosso modo de leur classe.

Dans mes TER récents, j’ai eu beaucoup d’étudiants et une très jeune mère de nourrisson. Ni quinquagénaire, ni cadre sup, ni retraité.

C’était la pensée du jour. Apparemment, je suis pas encore complètement croulant.