S’efforcer de choisir les bons mots

La citation que j’avais ratée du dernier candidat à l’élection présidentielle :

J’ai commis des erreurs, mais je me suis toujours efforcé d’être juste, d’être sincère et de donner tout ce que je pouvais.

Petit rappel : « s’efforcer » signifie « mettre en œuvre toutes les capacités, tous les moyens dont on dispose pour atteindre un but précis, pour vaincre une résistance ou surmonter une difficulté », selon le Trésor. Sarkozy avoue donc avoir des difficultés à être juste, sincère et appliqué…

Mais c’est plus puissant si l’on prend la définition du Larousse, plus proche d’ailleurs de l’acception courante en France : « tendre toutes ses forces, tenter de faire quelque chose en employant tous les moyens dont on dispose, en faisant des efforts ; tâcher, essayer, tenter ».

Ici, le simple fait d’utiliser ce verbe est un aveu d’échec : « je me suis efforcé » veut dire « j’ai essayé de toutes mes forces » et sous-entend « sans succès ».

S’il avait employé « essayé », il aurait pu prétendre qu’il allait faire mieux et réussir la prochaine fois ; mais avec « efforcer », il est clairement dit qu’il a déjà fait le maximum et qu’il ne faut espérer aucune amélioration. Pour un début de campagne, ça sonne tout de suite comme un bon augure…

Le truc hilarant, c’est qu’un des premiers conseils qu’on m’a donnés lorsque je cherchais un boulot était de ne jamais, au grand jamais, utiliser ce verbe, justement à cause de ce sous-entendu d’échec récurrent et inéluctable. Notre cher futur ex-président aurait dû chercher un emploi au moins une fois dans sa vie, les conseillers ANPE (maintenant Pôle emploi) ont parfois des informations utiles.

  • Papy raleur

    Bien vu !!!