Réalité des Ovni

Lu dans Le Monde :

Les cas qui ne s’expliquent pas du tout sont-ils pour autant la preuve d’une exis­tence extra­ter­restre ? Cer­tains osent fran­chir le pas, comme Jean-Jacques Velas­co, lui-même ex-direc­teur du Gei­pan. Selon lui, cer­tains témoi­gnages sont indis­cu­tables car venant par exemple de pilotes pro­fes­sion­nels, aguer­ris au ciel et “en dehors d’un contexte social qui peut les influen­cer”. Il évoque éga­le­ment des objets repé­rés par des radars. Aus­si, l’hypothèse scien­ti­fique la plus pro­bable est celle de la réa­li­té des ovnis.

Mon émi­nent confrère fait ici un rac­cour­ci cou­rant ; mais qu’une erreur soit fré­quente ne la rend pas moins stu­pide et aga­çante.

La “réa­li­té des ovnis”, selon lui, répon­drait à la ques­tion d’une “exis­tence extra-ter­restre”.

Ovni. Objet volant non iden­ti­fié.

Notons que d’abord, le terme géné­ral est Pan, phé­no­mène aéro­spa­tial non-iden­ti­fié. Beau­coup d’”ovnis” ne sont pas des objets, mais des phé­no­mènes autres — reflets, gaz… J’espère que per­sonne ne nie l’existence des Pan : tant qu’on n’a pas l’explication, tout ce qui se passe dans le ciel est un Pan. Les aurores polaires en furent jusqu’à ce qu’on com­prenne l’interaction entre vents solaires et iono­sphère, il doit bien res­ter deux-trois trucs du genre.

Que cer­tains Pan soient des objets, donc des Ovnis, n’est pas vrai­ment plus dis­cu­table. Quand on a un rele­vé radar cohé­rent avec les obser­va­tions, qu’on a donc cor­ré­la­tion entre une obser­va­tion dans les fré­quences visibles et un écho métal­lique dans le cen­ti­mé­trique, on peut être rai­son­na­ble­ment cer­tain d’avoir eu affaire à un objet.

Donc, la réa­li­té des Ovnis n’est pas une “hypo­thèse scien­ti­fique la plus pro­bable” : c’est une réa­li­té jusqu’à preuve du contraire. La remettre en cause revient à envi­sa­ger des phé­no­mènes de réflexion d’ondes élec­tro-magné­tiques incon­nus à l’heure actuelle. Tant qu’à faire, on peut aus­si par­tir du prin­cipe qu’il n’y a pas de miroir dans ma salle de bains et que mon image est reflé­tée par un phé­no­mène imma­té­riel incon­nu.

En revanche, rien, quel que soit le sérieux des obser­va­tions, ne per­met de conclure sur l’existence extra-ter­restre. Et d’ailleurs, si mon confrère s’était un peu ren­sei­gné, il aurait consta­té que jamais Velas­co n’a affir­mé que l’origine extra-ter­restre des Ovnis était prou­vée. Il a dit que c’était une hypo­thèse plau­sible qu’il n’était pas rai­son­nable d’écarter, au vu de com­por­te­ments aériens dif­fi­ci­le­ment com­pa­tibles avec nos tech­no­lo­gies actuelles.

En gros, d’après ce que j’ai pu lire de lui, il dit : soit c’est extra-ter­restre, soit le secret a été extra­or­di­nai­re­ment bien gar­dé sur quelques avan­cées tech­no­lo­giques majeures. Et comme les socié­tés humaines ont énor­mé­ment de mal à gar­der un secret, l’hypothèse extra-ter­restre est par­fai­te­ment plau­sible.

Écrire que Velas­co “ose fran­chir le pas” de “la preuve d’une exis­tence extra-ter­restre”, c’est pour le moins mal­hon­nête. Les détrac­teurs de Velas­co le résument sou­vent à cela, mais c’est jus­te­ment parce qu’ils ado­re­raient qu’il ait été suf­fi­sam­ment stu­pide pour émettre une véri­té aus­si faci­le­ment démon­table.

Ou alors, mon confrère confond “preuve” et “hypo­thèse”. Je sais pas si ça serait plus ras­su­rant.

Voir aussi :