Mille

Au fait, pour ceux qui ne s’amusent pas à tout comp­ter tous les jours : mon article de ce matin sur Spo­ti­fy était le mil­lième publié sur ce blog.

Il convien­drait, pour être com­plet, d’ajouter les 141 pages, ain­si peut-être que les 445 com­men­taires que vous avez écrits.

Tant qu’on en est aux stats, les billets font 450 000 mots, donc l’équivalent de gros­so modo 1800 feuillets. Une petite divi­sion laisse pen­ser que la lon­gueur moyenne d’un billet est donc de l’ordre de 440 mots, soit un peu moins de deux feuillets, mais en fait c’est très irré­gu­lier : le plus court fait 5 mots (et encore, en comp­tant le cha­peau) tan­dis que le plus long fait 2638 mots si j’en crois le comp­teur que je viens d’installer.

Les pages sont logi­que­ment plus longues, puisque je m’en sers pour des textes nar­ra­tifs com­plets : elles comptent 188 000 mots, soit 1375 cha­cune, sachant que les pages de car­nets de route sont sen­si­ble­ment plus courtes que les autres.

Côté caté­go­ries, c’est sans sur­prise les cri­tiques ciné/télé qui repré­sentent le gros de ce blog : elles consti­tuent près de la moi­tié des billets. Suit l’actualité puis, plus loin, les gee­ke­ries. La Murtaugh’s list est la caté­go­rie la moins uti­li­sée, ce qui montre que je ne suis pas encore si vieux que ça — les incultes appren­dront que Mur­taugh est le per­son­nage inter­pré­té par Glo­ver dans les films L’arme fatale, qui passe son temps à répé­ter “I’m too old for this shit” ; les autres re-ver­ront cette tétra­lo­gie avec plai­sir.

Voir aussi :