Mille

Au fait, pour ceux qui ne s’amusent pas à tout compter tous les jours : mon article de ce matin sur Spotify était le millième publié sur ce blog.

Il conviendrait, pour être complet, d’ajouter les 141 pages, ainsi peut-être que les 445 commentaires que vous avez écrits.

Tant qu’on en est aux stats, les billets font 450 000 mots, donc l’équivalent de grosso modo 1800 feuillets. Une petite division laisse penser que la longueur moyenne d’un billet est donc de l’ordre de 440 mots, soit un peu moins de deux feuillets, mais en fait c’est très irrégulier : le plus court fait 5 mots (et encore, en comptant le chapeau) tandis que le plus long fait 2638 mots si j’en crois le compteur que je viens d’installer.

Les pages sont logiquement plus longues, puisque je m’en sers pour des textes narratifs complets : elles comptent 188 000 mots, soit 1375 chacune, sachant que les pages de carnets de route sont sensiblement plus courtes que les autres.

Côté catégories, c’est sans surprise les critiques ciné/télé qui représentent le gros de ce blog : elles constituent près de la moitié des billets. Suit l’actualité puis, plus loin, les geekeries. La Murtaugh’s list est la catégorie la moins utilisée, ce qui montre que je ne suis pas encore si vieux que ça — les incultes apprendront que Murtaugh est le personnage interprété par Glover dans les films L’arme fatale, qui passe son temps à répéter « I’m too old for this shit » ; les autres re-verront cette tétralogie avec plaisir.