Sevrage

Après un an et demi d’u­ti­li­sa­tion, mon véné­ré Desire Z va prendre une semaine de vacances. En effet, j’ai actuel­le­ment l’oc­ca­sion de tes­ter un télé­phone plus moderne… Dépour­vu de cla­vier, bien sûr (le Desire Z n’a pas eu de des­cen­dance, ma rédac-chef et Ghusse affir­mant à lon­gueur de temps que ça ne sert à rien et les ingé­nieurs taï­wa­nais les écou­tant atten­ti­ve­ment).

Le nombre de fautes de frappe que j’ai faites dans ce pre­mier para­graphe ne m’in­cite pas à l’op­ti­misme sur ma com­pa­ti­bi­li­té avec le tout tac­tile, mais c’est le défi du moment : tenir jus­qu’à jeu­di pro­chain sans mon cla­vier phy­sique…

On ver­ra ain­si si je suis défi­ni­ti­ve­ment indé­crot­table.