La mort, c’est pas bien

France 2 nous fait la grâce d’un repor­tage sur les pères céli­ba­taires, parce que “dans un divorce sur six envi­ron, les enfants sont confiés à la garde du père”.

J’en conclus donc qu’aucun père n’est ame­né à éle­ver seul ses enfants par le décès de la mère… ou que, selon le dogme des jour­naux télé­vi­sés modernes, la mort peut faire les gros titres, mais est pudi­que­ment mas­quée pas­sée 20h10.

Voir aussi :