La mort, c’est pas bien

France 2 nous fait la grâce d’un reportage sur les pères célibataires, parce que « dans un divorce sur six environ, les enfants sont confiés à la garde du père ».

J’en conclus donc qu’aucun père n’est amené à élever seul ses enfants par le décès de la mère… ou que, selon le dogme des journaux télévisés modernes, la mort peut faire les gros titres, mais est pudiquement masquée passée 20h10.