Case départ

Grosso modo, j’avais plus été nager depuis que la traversée de Paris a été annulée.

Mais là, n’ayant rien d’autre à faire et n’ayant pas dérouillé ce vieux corps grinçant depuis longtemps, j’y suis retourné. Au départ, je voulais faire un 800 m, mais…

1’00, 1’05, 1’08, 1’06, 1’07, 1’07, 1’07, 1’04, soit 8’43 au 400 m, puis 1’08. Et là, j’ai été gêné pendant un demi-tour, j’ai accroché deux boutons de la montre en même temps et elle a pas aimé. Du coup, j’ai fait 150 m en relative douceur, puis j’ai remis la montre en mode chrono et essayé de pousser un peu sur les derniers 200 m : 1’00, 0’58, 1’05, 1’03, soit 4’05.

D’un côté, je suis content d’avoir doublé un type qui nageait avec des palmettes ; de l’autre, je suis très, très loin des 8’07 sur 400 m que j’avais faits en 2010 et plus encore des 3’50 sur 200 m de la fin 2009. Là, on est très près de mon niveau de base, celui que j’ai quand je fais pas de sport.

Oui, je sais, ça veut dire qu’il faut m’y remettre. -_-‘