La pensée du jour

Quand cer­tains gau­chistes mani­festent contre une réforme des retraites, les conser­va­teurs disent qu’ils sont ridi­cules avec leurs annonces de par­ti­ci­pa­tion trois fois supé­rieures aux chiffres de la pré­fec­ture.

Quand cer­tains conser­va­teurs mani­festent contre une réforme du mariage, ils disent eux-mêmes que la pré­fec­ture est à la solde du pou­voir et que leurs chiffres trois fois supé­rieurs sont les seuls valables.

(Si ça peut vous aider à choi­sir, j’ai une fois comp­té moi-même une manif de la tête à la queue, et j’étais tom­bé à 10 % près sur le chiffre annon­cé par la pré­fec­ture. Mais je devais être à la solde du pou­voir aus­si : après tout, c’était à Gre­noble et nous mani­fes­tions contre le pro­jet de raser la moi­tié du parc Mis­tral pour faire un stade de foot.)

C’était la pen­sée du jour. Comme disait Paul : a man hears what he wants to hear, and dis­re­gards the rest.

Voir aussi :