Charbonnière granivore

Je viens de voir une publicité pour je ne sais quel beurre en boîte à tartiner plein d’Oméga 3.

Avec, en guest star, un « expert en graines », à savoir une mésange charbonnière en images de synthèse.

Alors, monsieur le publiciste, j’ai juste un petit détail à vous faire noter : les mésanges ne sont pas essentiellement granivores. Elles mangent des graines, un peu, régulièrement, mais leur régime est particulièrement varié et va des insectes aux fruits et baies.

Et quand elles ont le choix entre des graines et un gros morceau de lard bien gras, comme c’est le cas six mois par an chez mes parents (gras de jambon et miettes finissent avec les graines sur la terrasse, ce qui permet de faire des photos et d’avoir un truc plus intelligent que la télé à regarder), et bien devinez quoi… Elles bouffent les deux, mais se jettent volontiers sur le gras. Elles sont donc au moins autant expertes en gastronomie française qu’en graines.

D’ailleurs, monsieur le publiciste, jetez un œil au bec d’une mésange. Vous remarquez quelque chose ? Il est fin, fixé en bas du front, idéal pour perforer ou piquer — et donc parfait pour grignoter des insectes, des vers, des choses comme ça, ou encore des fruits mûrs.

Maintenant, regardez le bec d’un vrai granivore, comme un perroquet, un gros-bec, un chardonneret, un verdier ou autre. Vous voyez un truc ? Oui, il est ancré presque jusqu’au sommet du crâne, beaucoup plus épais que sur une mésange. Ah oui, parce qu’une graine, ça a une coque, qu’il faut casser pour accéder à la partie comestible, donc il faut un bec puissant.

Le bec fin de la mésange ne lui permet de bouffer que des graines relativement petites ou fragiles, comme nos molaires ridicules et nos sucs gastriques pathétiques ne nous permettent de manger que des végétaux très digestes ou pré-mâchés (alias « cuits »). Et la mésange est autant experte en graines que nous en herbes : on peut en manger, on en mange même de temps en temps pour la plupart d’entre nous, mais c’est pas ce qui nous nourrit le mieux et c’est pas forcément le truc vers lequel on va se diriger en priorité.