La pensée du jour

Après deux ans de tueries « traditionnelles », l’armée syrienne a généreusement franchi la « ligne rouge » en utilisant un neurotoxique sur plus de 3000 personnes. Bachar el-Assad explique l’attente :

Je voulais pas qu’en cas de procès, Jacques Vergès ait encore une occasion se faire mousser. Maintenant, je peux y aller.

C’était la pensée cynique du jour. Attendons la réaction de Gilbert Collard…