Dessinez c’est gagné (épisode 4)

Il n’était évidemment pas question de finir la semaine sans parler d’Honoré. Honoré, ce maniaque du noir, des hachures et du relief, qui tranchait au milieu des gribouilleurs d’actualité avec son trait appliqué souvent plus proche de la gravure que du dessin. Honoré, dont je cherche depuis deux jours comment le mettre en scène, lui qui est toujours resté discret et n’a guère laissé d’autoportrait à pomper. Honoré, dont je me souviens aussi comme d’un défenseur de la nature, qui aurait peut-être noté qu’aucun animal n’a été touché.

Honore_Snoopy_600

Au passage, l’on se souvient que Charlie, à l’époque mensuel, devait son nom à Peanuts, la bande dessinée de Schulz.

  • Patale

    Tu as bien fait de te remettre au dessin, mais ce déclic aura coûté cher

    wingman : un néologisme perso, ou j’ai raté un épisode ?

    « Charlie », pas Brown, mais browned off with terrorists !

  • « Wingman », ça veut dire « ailier », tout simplement. Même étymologie et mêmes sens littéraux (sports d’abord, puis vol en patrouille) qu’en français.

    • Patale

      OK, j’avais bien compris le sens, mais ignorais que ce mot existe :
      en fait, je n’emploie pas « ailier » non plus !
      (question de centres d’intérêt,sans doute 😉 )

      well, well,I’ll trie to go farther…

  • Patale

    houps, try !