Joyeux anniversaire

Il n’était pas le pre­mier, mais il reste le plus connu. Peut-être à cause de sa myo­pie native, qui lui a valu de subir une des opé­ra­tions les plus com­plexes de l’histoire alors qu’il avait à peine trois ans. Ou peut-être parce que depuis sa coû­teuse greffe de rétine, il est res­té la réfé­rence des yeux d’aigles et nous a four­ni plein de ren­sei­gne­ments sur nos voi­sins éloi­gnés. Il se sent un peu seul, ses amis ayant ces­sé de lui rendre visite depuis 2009, mais il conti­nue à rem­plir sa tâche sans en prendre ombrage et ne devrait pas prendre sa retraite avant encore quelques années.

Joyeux anni­ver­saire, Hubble.