Joyeux anniversaire

Troi­sième reje­ton d’une fra­trie de grands aven­tu­riers polaires, il était bien enten­du un explo­ra­teur aguer­ri, à l’aise sur des skis et capable d’atteindre des endroits inac­ces­sibles à beau­coup de ses cama­rades ; mais il a éga­le­ment voya­gé sous toutes les lati­tudes et, après avoir appris à nager, s’est révé­lé aus­si à l’aise comme guide tou­ris­tique aux Antilles, comme sher­pa dans l’Himalaya ou encore comme secou­riste en Afrique, que comme homme à tout faire dans son désert gla­cé d’origine. Et s’il connut une fin pré­ma­tu­rée à seule­ment 23 ans, il se révé­la tel­le­ment irrem­pla­çable qu’un sor­cier viking l’exhuma pour le res­sus­ci­ter deux décen­nies après son enter­re­ment.

Twin_Otter
N’en ayant jamais vu en vrai, je n’ai pas de pho­to de ce remar­quable indi­vi­du. Mais c’est un de mes cama­rades de jeu favo­ris, alors une cap­ture d’écran d’une de nos par­ties fera l’affaire.

Joyeux anni­ver­saire, De Havilland Cana­da Twin Otter.

Voir aussi :