Joyeux anniversaire

Elle ne fut pas vraiment la première, et elle n’a d’ailleurs pas radicalement bouleversé la vie du peuple — les mois suivant son arrivée ont même été un bordel sans nom, son principal signataire refusant de l’appliquer sous prétexte que les autres lui avaient forcé la main. Et ce n’est qu’au fil de l’histoire que l’on a pris conscience de son importance fondamentale, d’abord dans son pays, ensuite à l’étranger, par les nombreux textes qui se sont inspirés d’elle pour porter plus haut son flambeau. Elle n’a toutefois pas encore essaimé sur toute la planète et dans nombre de pays, sa principale innovation resterait dangereusement révolutionnaire.

Joyeux anniversaire, Magna carta libertatum (et du coup, bon anniversaire, Habeas corpus).