Incendies

Je viens de voir ça dans le Guide VFR du Service de l’information aéronautique :

incendies

Le correcteur qui sommeille en moi ne peut s’empêche de noter que Canadair, étant un nom propre, est invariable, mais c’est pas la partie vraiment intéressante. Ce qui vaut ce billet, c’est la liste des appareils.

Le Fokker 27 a été utilisé à la Sécurité civile à partir de 1988, d’abord en location, puis en propre à partir de 1990 sous les indicatifs Pélican 71 et 72. Vous pouvez chercher ces avions un bon bout de temps sur Google News : ils ont été remplacés en 2005 par deux Bombardier Q400, baptisés Milan 73 et 74 – vous notez comme les numéros prennent bien la suite. Oui, c’est ça, ça fait plus de dix ans maintenant.

Si vous souhaitez estimer plus précisément la date de dernière mise à jour de ce paragraphe, il y a une autre indication. La Sécurité civile n’a jamais possédé de Lockheed C-130 Hercules, mais il était question d’en acheter. Deux exemplaires ont été loués entre 1990 et 1996, puis un de 1998 à 2000, date à laquelle il s’est écrasé à Burzet, mettant fin à la carrière de l’Hercules à la Sécurité civile.

On peut donc affirmer sans risque d’erreur que dans ce document concernant les « informations aéronautiques en vigueur : 2 avril 2015 » (d’après la couverture) et mis à jour tous les ans, il y a au moins un paragraphe qui n’a pas été retouché depuis 2000, alors même qu’il était caduc.

Gros bide
Le Bombardier Q400 MR, avec sa soute de 10 t, a remplacé le Fokker 27-600 (6,4 t) et permis d’avoir de nouveau un bombardier un peu plus lourd après l’arrêt des Lockheed Hercules (12 t).

Ça peut paraître anecdotique : après tout, qu’on parle de Fokker 27, de Lockheed C-130 ou de Bombardier Q400, ça ne change pas grand-chose au conseil de base (ne pas s’approcher à moins de 5 milles d’un incendie et laisser les bombardiers d’eau bosser tranquillement). Ce qui me chagrine, cependant, c’est qu’on parle là d’une publication officielle de la Direction générale de l’aviation civile, comportant notamment des instructions de sécurité à l’attention des pilotes privés. Et que je ne puis m’empêcher de penser que si tous les paragraphes sont mis à jour avec la même efficacité, ça craint.