Premiers F-16 en Turquie

Je lis sur Libération :

C’est la première fois que les F-16 pourront décoller du sol turc

Je crois qu’il manque un mot dans la phrase.

Parce que des F-16 qui décollent de Turquie, y’en a déjà eu, et pas qu’un peu. C’est que, voyez-vous, le F-16 (Fighting Falcon pour les intimes) est le plus gros succès d’un chasseur américain à l’export. Il a été construit à plus de 4500 exemplaires pour vingt-cinq pays, les États-Unis n’en ayant même pas acheté la moitié. Et notamment, la Turquie s’en est offerts à partir du milieu des années 80 et en a possédé au moins 240 exemplaires. Un F-16 qui décolle de Turquie, ça fait presque trente ans que c’est d’une banalité épouvantable.

General Dynamics F-16 Fighting Falcon
Le F-16, le chasseur qui fait tout le temps de grosses traînées de condensation avec ses gros apex.

Donc, je crois qu’il manque « américain » dans la phrase. C’est la première fois que des F-16 américains décolleront du sol turc.

(En fait, y’a probablement même déjà eu des F-16 américains en Turquie avant, au cours de meetings ou de visites de courtoisie, donc faudrait ajouter « pour une mission opérationnelle » à la fin, mais on va pas pinailler, hein.)

  • Eul Fred

    Je serai extrêmement surpris d’apprendre qu’aucun F-16 US n’a jamais décollé pour une mission ops depuis la Turquie, avec les opérations de la guerre du Golfe en 1991 par exemple et ses conséquences comme les misisons Provide Confort, sachant que la base d’Incirlik est partie intégrante de l’USAFE…

  • Tiens donc, on lit aujourd’hui que la Turquie a des F-16 — et sait s’en servir…