Premiers F-16 en Turquie

Je lis sur Libé­ra­tion :

C’est la pre­mière fois que les F-16 pour­ront décol­ler du sol turc

Je crois qu’il manque un mot dans la phrase.

Parce que des F-16 qui décollent de Tur­quie, y’en a déjà eu, et pas qu’un peu. C’est que, voyez-vous, le F-16 (Figh­ting Fal­con pour les intimes) est le plus gros suc­cès d’un chas­seur amé­ri­cain à l’export. Il a été construit à plus de 4500 exem­plaires pour vingt-cinq pays, les États-Unis n’en ayant même pas ache­té la moi­tié. Et notam­ment, la Tur­quie s’en est offerts à par­tir du milieu des années 80 et en a pos­sé­dé au moins 240 exem­plaires. Un F-16 qui décolle de Tur­quie, ça fait presque trente ans que c’est d’une bana­li­té épou­van­table.

General Dynamics F-16 Fighting Falcon
Le F-16, le chas­seur qui fait tout le temps de grosses traî­nées de conden­sa­tion avec ses gros apex.

Donc, je crois qu’il manque “amé­ri­cain” dans la phrase. C’est la pre­mière fois que des F-16 amé­ri­cains décol­le­ront du sol turc.

(En fait, y’a pro­ba­ble­ment même déjà eu des F-16 amé­ri­cains en Tur­quie avant, au cours de mee­tings ou de visites de cour­toi­sie, donc fau­drait ajou­ter “pour une mis­sion opé­ra­tion­nelle” à la fin, mais on va pas pinailler, hein.)