Joyeux anniversaire

Il est facile de mini­mi­ser son impact, d’af­fir­mer qu’a­près tout, mis à part don­ner un peu plus l’im­pres­sion que le monde est petit, il n’a pas chan­gé grand-chose, que son uti­li­té pra­tique était proche du néant ou qu’il s’a­gis­sait pour l’es­sen­tiel de gas­piller du car­bu­rant par fier­té natio­nale. Certes. Mais il n’empêche : c’é­tait un tour de force, un suc­cès tech­nique qui n’a­vait rien de gagné d’a­vance — d’ailleurs, plu­sieurs aban­dons avaient pré­cé­dé cette réus­site. Et s’il n’a pas vrai­ment bou­le­ver­sé le monde, il a eu une influence sur l’His­toire, notam­ment du côté sovié­tique…

94 heures de vol, 8 ravi­taille­ments sur 4 sec­teurs, tout ça pour arri­ver exac­te­ment à son point de départ… — image US Air Force

Joyeux anni­ver­saire, pre­mier vol cir­cum­ter­restre sans escale.