Joyeux anniversaire

Papa était très fier. Son nou­veau bébé était plus grand et plus fort que ses aînés, et il pro­met­tait d’é­cra­ser la concur­rence. Papa était très fier et Papa était très riche ; aus­si, la presse s’empressa de gon­fler le faire-part pour lui faire dire ce qu’il ne disait pas, annon­çant par exemple que le nou­veau-né était le plus gros bébé de l’his­toire. Mais si Papa était très fier et très riche, Bébé était pour sa part très gour­mand et pas très ponc­tuel… L’en­goue­ment retom­bé, il fal­lut faire les comptes, et ceux-ci n’é­taient pas si glo­rieux : il valait mieux nour­rir deux judo­kas nor­maux qu’of­frir un repas à ce sumo­to­ri. Comme lorsque Grand-Papa avait vou­lu faire l’en­fant le plus vif de tous, c’est donc fina­le­ment tous les petits bos­seurs de l’ombre, ceux qui rame­naient leur croûte à la mai­son, qui durent ali­men­ter le Pan­ta­gruel publi­ci­taire de la famille.

Airbus A380 au Bourget 2011
La pre­mière fois où je l’ai vu, il parais­sait vrai­ment très très gros. Mais faut dire qu’il était plus près que son petit frère.

Joyeux anni­ver­saire, Air­bus A380.