Après vingt minutes de circulation dans la ville, on s’arrête sur un grand parking, on récupère une bouteille d’eau et on grimpe sous le couvert des oliviers. On est à l’ombre : il ne fait donc que dans les 35 °C. Arrivés à l’entrée de l’Acropole, la guide fixe le rendez-vous et on s’égaye en plein cagnard…

Athenes-0021

Laurent, du Monde de la photo, encaisse plutôt bien la chaleur : lui, tant qu’il a vingt kilos de matériel pour jouer avec, il est content. Là, par exemple, il essaie de faire croire que le ciel est plus foncé que ce qu’il est, chose que les gens normaux font sous Gimp avec un calque dégradé.

Athenes-0022

L’Acropole est un temple et un site fortifié, qui a beaucoup subi au cours de ses 2500 ans d’existence. Les travaux y sont perpétuels mais, de manière assez amusante, les architectes ne souhaitent pas le remettre à neuf : ils préfèrent témoigner de ce qu’il pouvait être tout en conservant trace de ce qu’il est devenu. On trouve donc des pièces de marbre neuves côtoyant d’autres qui sont là depuis Cimon et Périclès. Ça surprend un peu à l’œil, mais sur un plan historique je trouve ça assez génial.

Athenes-0023

Revers de la médaille : comme les travaux sont éternels, les engins de chantier sont sur place en permanence, à l’instar de cette jolie petite chèvre.

La bonne nouvelle, c’est que l’Acropole, comme son nom l’indique, est en hauteur. Donc, y’a du vent et on respire presque…

Athenes-0024

Certains font les clowns…

Athenes-0025

…ou profitent de l’air, quittes à rester en plein cagnard. After two days in the desert sun, my skin began to turn red, disait Dewey Bunnell… Pourtant, on a bien fait tourner les bouteilles d’ambre solaire…

Finalement, je suis agréablement surpris : j’encaisse plutôt mieux que d’habitude, moi qui crains la chaleur comme un spéculateur appréhende les référendums.

Athenes-0027

D’autres ont finalement plus de mal, en particulier Aurélie, qui a pris un gros coup de chaleur pendant la montée et lutte depuis pour réguler sa température. Liquide au point d’inquiéter les plus angoissés d’entre nous, elle ne reprendra un peu de couleurs qu’une fois revenue dans un endroit climatisé