Miracle !

Ouaiiiiis, mon site existe de nou­veau !

Mer­ci à Free qui n’a mis que trois jours à redé­mar­rer un ser­veur !

Bon, alors, de quoi je vou­lais par­ler, moi ?

Ah oui.

Ça devait com­men­cer à peu près comme ça :

PUTAIN DE BORDEL DE MERDE, JE VAIS LES TUER !

Vous connais­sez for­cé­ment Jean Réde­lé, je vous en ai par­lé same­di. Un grand homme, qui a conçu les plus admi­rables petites voi­tures qu’on ai vues de mémoire d’amateur de ral­lyes, qui a bat­tu des Porsche au Monte-Car­lo avec des moteurs de R12 et des Fer­ra­ri au Mans avec un mini-pro­to fait de bric et de broc (oui, je vous avais pas par­lé de l’A210, honte à moi).

Je concluai alors mon article en disant qu’il ne fal­lait pas trop comp­ter sur les jour­naux fran­çais pour lui rendre hom­mage.

Et bien, il y a quand même quelque chose à quoi je ne m’attendais pas.

Dimanche matin, Tho­mas Séné­cal (le petit con avec une gueule de pre­mier de la classe sur laquelle on veut cogner) et Marion Jol­lès (l’espèce de gourde avec une voix insup­por­table qui fait des sou­rires concu­pis­cents au télé­spec­ta­teur) ont bat­tu une espèce de record en matière d’incurie, que dis-je, d’ignominie.

Ces débiles pré­sentent main­te­nant Auto-Moto (émis­sion de TF1 consa­crée essen­tiel­le­ment à l’automobile et aux moto­cy­clettes), une émis­sion qu’ils ont ren­due débile et éner­vante à force de pré­sen­ter des films où on voit vague­ment une voi­ture et plein de filles à poil parce que ça fait djeuns ou un truc du genre, de mon­trer des rap­peurs et des jackys dépour­vus de toute matière grise au simple pré­texte qu’ils ont un album à vendre roulent en Chrys­ler 300C, bref, ils avaient déjà bien mas­sa­cré une émis­sion qui devait nor­ma­le­ment par­ler de méca­nique et de com­pé­ti­tion, enfin voi­là , peut-être que Jean-Louis Mon­cet et John­ny Rives étaient has-been mais eux, au moins, fai­saient la dif­fé­rence entre une voi­ture et la pétasse assise des­sus, oui, je sens que je m’égare et que vous vou­lez savoir où je veux en venir, voi­là , j’y viens à la ligne sui­vante.

Donc, Tho­mas et Marion ont dû juger que c’était trop trau­ma­ti­sant pour leur public lobo­to­mi­sé actuel de leur par­ler de gens morts, ou peut-être ont-ils esti­mé que plus per­sonne n’avait rien à faire du fon­da­teur d’une marque mythique il y a trente ans, tou­jours est-il que ces blai­reaux ont trou­vé le moyen de par­ler une heure, dans une émis­sion d’automobiles, sans dire un seul mot de Jean Réde­lé.

Il paraît qu’Auto-Moto doit chan­ger de pré­sen­ta­teur et de for­mule la semaine pro­chaine. Céline (Géraud), je sais pas ce que tu vas nous faire, mais sache-le : tu as toute ma confiance. Tu ne pour­ras pas faire pire que les cré­tins que tu rem­pla­ce­ras, qui ne savent même pas qu’il y a des gens qui ont fait énor­mé­ment pour la popu­la­ri­té du sport auto sans lequel ils n’auraient pas de bou­lot.