Paris, semaine 9

L’événement marquant de la semaine, à part bien sûr la présentation d’une nouvelle baïonnette d’objectifs pour un nouveau type d’appareil (le compact numérique à objectifs interchangeables, peu ou prou), c’est le lancement du défi débile dont je vous ai entretenus ici même. Grosso modo, il s’agit pendant 30 jours de prendre une photo par jour juste pour le plaisir de se crever le cul à chercher un sujet photographiable par jour, même si on bosse jusqu’à 19 h et puis qu’on a plus qu’une envie, c’est dormir parce que le même Ghusse qui vous a lancé ce défi stupide ne vous a ramené à la maison qu’à une heure passée.

Okay, avant qu’une mauvaise langue ne vienne critiquer, j’admets : j’étais pas obligé d’aller manger une pizza avec les grimpeurs, j’aurais aussi pu rentrer en métro et j’aurais été chez moi à onze heures. Voilà, c’est dit, j’ai aussi une part de responsabilité, ce serait-ce que parce que mon estomac a plus de force de conviction que mon cerveau. ^_^

Donc, j’ai passé l’essentiel de mes journées à chercher une idée de photo, puis à tenter d’aller la réaliser. Des fois, ça c’est plutôt bien goupillé, comme , mais sur d’autres on sent vraiment que c’est fait à l’arrache (style aujourd’hui, par exemple). Ceci dit, je suis pas le seul à galérer, apparemment, vu que l’instigateur de cette billevesée a lui-même passé un certain temps à photographier son appart’ sous tous les angles en fin de soirée, quand l’heure d’essayer de faire une photo est passée, et que celui qui nous a pondu une belle série thématique sur la lobotomie avant de mettre les bouts dit lui-même sur son blog que ç’a été difficile.

Sinon, j’ai découvert le bois de Boulogne (de jour, eh, pas fou), et Braquage à l’anglaise et Surveillance sont les seuls films de la semaine, et j’ai déjà dit tout le bien que j’en pensais.

J’ai aussi pris quelques raillats — alors, ici, ça se dit pas, ils ont un autre mot que j’ai pas encore bien saisi pour parler des violentes giboulées qui agrémentent la vie parisienne –, ce qui est plutôt agréable en cette saison : l’eau fraîche, c’est mieux que l’air brûlant.

Côté boulot, le comparatif de sacs touche à sa fin, il pourrait être complété dans les mois qui viennent mais bon, on a déjà un petit panorama intéressant. Vous aurez compris si vous suivez ce blog qu’il y a au moins un modèle sympa (en fait, il y en a deux vraiment bien, qui ont en plus la bonne idée de ne pas s’adresser au même public). À ma connaissance, c’est une grande première au moins sur le web photo français que de comparer des sacs à tout faire (hybrides avec un compartiment photo, une poche à ordi et un peu de place pour n’importe quoi), et à en juger par quelques questions sur Le Grand Forum (un peu mégalo comme titre mais bon), ça devrait intéresser une paire de gens.

Sinon, c’est toujours le calme plat, avec à peu près deux communiqués de presse par jour dont 0,25 intéressant, ce qui fait passer des heures à chercher une nouvelle potentiellement intéressante pour avoir quelque chose à dire. Il paraît que je dois pas me plaindre et qu’après la mi-août, tout le monde présente ses gammes en même temps et que là, on regrette le calme des jours précédents. On verra bien.