La pensée du jour

Il en est de cer­tains films comme de cer­tains vins : sim­ple­ment bons au pre­mier abord, ce n’est qu’au fil des consom­ma­tions que l’on arrive à sai­sir tous leurs arômes, notant ici une note de can­nelle, là un retour de fraise qui ne nous avaient jamais frap­pés aupa­ra­vant.

C’était la pen­sée du jour, pas tota­le­ment indé­pen­dante du fait que L’auberge espa­gnole vient de gagner une étoile dans mon pan­théon per­son­nel.