Élections régionales

Ayé, j’ai fait le tour des professions de foi des crétins qui veulent ma voix pour demain.

Et j’ai un sérieux problème.

Parce que en fait, c’est un gigantesque copier-coller. Des listes qui se démarquent, il y en a peu, et ce ne sont pas les meilleures : l’une vous expliquera que les étrangers clandestins sont favorisés par rapport aux Français, notamment grâce à « 75 % de réduction sur le Pass Navigo » (nombre sorti de je ne sais où, mais de toute manière le pass Navigo ne coûte quasiment rien, ce sont les abonnements qu’on met dessus qui peuvent être chers), l’autre vous expliquera que les prolétaires doivent bosser sur une explosion sociale « assez puissante pour arrêter la production, pour faire peur à la bourgeoisie ».

Pour les autres, c’est toujours la même rengaine : développement des lycées, construction de logements, rénovation du RER et de la ligne 13 du métro…

Or, personnellement, pour m’être un peu intéressé au réseau de transports en commun ferrés parisiens, toute personne souhaitant se faire élire en promettant la rénovation de la ligne 13 est disqualifiée. D’office. Parce que ce n’est pas un projet d’avenir, mais un dossier en cours depuis des années.

La ligne 13, pour ceux qui l’ignorent, est quasiment seule pour desservir la banlieue nord de Paris. La 12 et la 4, autres lignes nord-sud, s’arrêtent au périphérique. La 13 est notamment utilisée par les habitants de Clichy, Asnières, Gennevilliers, Saint-Ouin et Saint-Denis, ceci du fait de sa division au Nord en deux branches, sur la moitié de sa longueur. Le développement de la Plaine Saint-Denis, malgré la desserte conjointe des lignes B et D du RER, explique également la saturation de la ligne 13.

Aussi, depuis quelques années déjà, des projets visant à limiter cette saturation ont été mis en place : le principe du prolongement de la ligne 4 a été adopté il y a un an, et les travaux devraient avoir lieu dans le courant du prochain mandat régional. L’installation de portes palières, qui empêcheront les passagers pressés de bloquer les trains et permettront aux rames d’entrer en gare sans ralentir, est en cours. Le système de régulation de la ligne subit en ce moment une évolution radicale et devrait d’ici 2011 permettre de gagner une quinzaine de secondes sur l’intervalle entre deux rames, et donc d’augmenter de 10 % le nombre de trains à l’heure… Tout ça, c’est décidé, en cours, et ça sera forcément fini d’ici la fin du prochain mandat quoi qu’il arrive (en fait, d’ici 2013, même).

C’est moins caricatural sur le RER, mais là aussi des projets de rénovation sont en cours depuis longtemps, les rames étant peu à peu remplacées et de lourds investissements étant envisagés — notamment le perçage d’un second tunnel entre les Halles et la Gare du Nord, point d’engorgement où les lignes B et D s’entrechoquent.

En l’état, tous ceux qui revendiquent une amélioration de la situation sur la ligne 13 misent en fait sur le travail des deux ou trois derniers conseils régionaux, et nullement sur leur boulot à eux s’ils sont élus. Le fait même qu’ils en parlent indique comme une évidence qu’ils n’ont rien de mieux à mettre dans leur programme concernant les transports en commun en Île de France. Or, les autres domaines de leur programme commun m’intéressant moins, je ne puis qu’envisager sans certitude l’éventualité qu’il s’agisse là aussi de promesses vides (je sais tout de même qu’en matière de construction de logements, promise en chœur par l’ensemble des candidats, il y a là aussi énormément d’enfumage en tentant de faire passer des choses acquises pour des projets visionnaires).

ecolo

Je conclurai avec un carton rouge particulier à Europe Écologie, qui a tenu à me fournir un livret à l’italienne de 24 pages, en plus de la profession de foi et du bulletin envoyés par la distribution officielle. Écologie <-> 14 feuilles A4 par habitant au lieu de deux. Je suis le seul à trouver ça bizarre ?

Bon, bien sûr, je vais quand même me déplacer pour voter demain. Mais vraiment pas par conviction… Ça s’appelle un principe. -_-‘

  • Papy raleur

    Tous nous ont méprisé, dans nos bleds. Aucun candidat n’a daigné se projeter dans l’avenir rural. Pour tout dire nous n’avons même pas eu d’affichage dans nos contrées et comme les professions de foi sont toujours incomplètes il ne reste plus que le net pour se faire une opinion ! Dur dur !
    Nous avons été saoûlés de ligne RER, Métro, pass navigo et autres calembredaines dont nous ne savons même pas ce que c’est, mais aucun condidat, laisse c’est fait exprès, n’a tenu compte des non parisiens ! Comme si ce vote avait été un plébiscite pour conforter Sarko dans son absence de programme ou un vote sanction pour lui faire peur ! Pour tout vous dire même Ferrat a été tellement dégoûté qu’il a préféré disparaitre. D’accord c’est du mauvais esprit, et Ferrat ne méritait pas ça !