La pub rend con

Je viens de voir cette pub au cinéma (assurez-vous d’avoir blindé votre cerveau contre la connerie prétentieuse avant de cliquer, et surtout ne vous emmerdez pas à tout regarder¹). Bon.

Alors voilà, t’es dans une salle, venu voir un film que tu espères intelligent et/ou distrayant, et pendant deux minutes (et même plus : y’a un épilogue !), on te passe une histoire sans queue ni tête qui a dû coûter une fortune à réaliser, qui doit coûter deux fortunes à diffuser, et qui n’a absolument aucun rapport avec le produit qu’on prétend te fourguer — rappelons qu’il s’agit d’un forfait téléphonique, pas d’un vaisseau spatial, ni même d’un pokemon qui bouffe les monstres.

Déjà, des clips de ce niveau de trente secondes, ça fait mal aux neurones, mais être coincé deux minutes là-devant a tout d’un « traitement cruel, inhumain ou dégradant » interdit par certaines conventions internationales (notamment celle de 1948 prétendue universelle et relative aux Droits de l’Homme).

¹ Surtout que s’ils se rendent compte que vous êtes nombreux à couper avant la fin, il y a peut-être une chance qu’ils comprennent que leur merde est vraiment trop longue.

  • Patale

    c’est fait pour des enfants de quel âge ?