La pensée du jour

Le dan­ger des démé­na­ge­ments, c’est que tout le temps qu’on passe chez soi à faire des car­tons, on est juste à côté du stock de bouffe… En plus, c’est facile de se dire que tout ce qu’on mange, c’est autant de moins à embal­ler.

C’était la pen­sée du jour. Il reste de quoi prendre un ou deux kilos, pro­fi­tons-en. ><

Voir aussi :