Réminiscence

Ce dia­logue me tourne en tête depuis quelque temps. Il conclut un quart d’heure de reproches inin­ter­rom­pus.

— Et si ça te pose un pro­blème d’être ici, faut peut-être pen­ser à aller voir ailleurs.

— Non mais c’est pas ici, le pro­blème. C’est avec la vie en géné­ral que c’est com­pli­qué…

— Et ben alors, pour­quoi pas se tailler les veines, hein ? Ou se pendre ?

Celui-là, je sais vrai­ment pas quoi en faire.

Voir aussi :