Francophonie

Ce soir, en l’honneur de nos amis d’outre-Manche (et en particulier de la plus rock’n’roll d’entre eux, Elizabeth Windsor, reine du Royaume-Uni), France 2 diffuse un film. Good morning, England !, le film le plus britannique de l’histoire du cinéma, imprégné d’humour anglais jusqu’à la moelle.

Bien. Jusqu’ici, c’est plutôt une super idée : un très bon film, garanti 100 % grand-breton, pour le jubilé d’une reine elle-même fort anglaise, symbolisant au passage l’évolution des mœurs qu’elle a supervisée avec plus ou moins de bonheur au cours de son interminable règne.

Mais pourquoi, bordel, pourquoi le passer uniquement en français ?

Je ne suis pas un intégriste de la version originale, mais là…

Soyons clairs : plein de chaînes diffusent plein de films avec les deux canaux, français et original. J’ai même souvenir d’avoir vu passer sur Arte un film disponible en français, allemand et original.

De manière général, France Télévisions a une mission culturelle de service public. Celle-ci, en soi, justifie pleinement que les chaînes du groupe proposent systématiquement le choix avec la version originale, en particulier à l’heure où nous nous lamentons tous les matins sur l’incompétence linguistique qui fait marrer le reste du monde depuis des années¹.

Good morning, England !, plus que d’autres, justifie d’autant plus la version originale qu’il est imprégné de britannisme². La quantité de blagues plus ou moins élégantes, de jeux de mots laids, voire le simple fait que les morceaux de vieux rock qui passent ne sont pas là par hasard et ont à voir avec l’histoire du film, tout cela plaide pour éviter la traduction — ou alors, quand le héros va rechercher son père accroché à ses disques, il faut aussi remplacer Father and son de Cat Stevens par Dialogue de Maxime le Forestier, par exemple.

Enfin, diffuser une adaptation forcément approximative d’une œuvre intraduisible pour célébrer le Royaume-Uni, ça vous paraît pas un peu paradoxal ?

Bref, techniquement, ça ne pose aucun problème de rajouter un canal son. D’autres chaînes le font, sans alibi culturel d’ailleurs (à moins que M6 ait adopté une mission éducative récemment, mais ça serait un scoop).

Alors, pourquoi cette francophonie obligatoire ? POURQUOI ?

¹ « To win, ze yes nids ze no, to win against ze no », par exemple.

² Au passage, tant qu’à avoir un titre anglais, il s’appelle The boat that rocked outre-Manche. « Le bateau qui rockait », ça sonnait bizarre, mais tant qu’à traduire, autant traduire en français…