Tarentule hexapode ?

Lu dans Le Monde :

(L’araignée) était semblable à une mygale. […] S’appuyant sur les témoignages des blessés, il souligne néanmoins l’agressivité de l’insecte. […] Quelque vingt araignées ressemblant à des tarentules ont été récoltées. […] La réaction des habitants et des autorités n’a pas aidé à cerner l’insecte.

Ouahou, chouette, un festival !

Alors, d’abord, comme tout le monde le sait, les araignées ne sont pas des insectes. Insectes et arachnides sont des arthropodes, mais quand il faut remonter jusqu’à l’embranchement pour trouver un air de famille, c’est que ça n’a absolument rien à voir. Par exemple, notre embranchement, les chordés, contient des bestioles aussi semblables à nous que les outres de mer et les grenouilles. En fait, les grenouilles sont même plus proches de nous que les insectes des arachnides (on est dans le même sous-embranchement).

Ensuite, comme tous les anglicistes le savent, la tarentule n’a rien à voir avec les mygales, que les anglophones appellent « tarentula ». Foutre les deux dans le même article suppose donc d’avoir bien séché les listes de faux-amis en cours d’anglais.

Bref, félicitations à mon anonyme confrère du Monde, dont l’article est manifestement plus destiné à faire de l’audience en surfant sur le sensationnel qu’à informer les lecteurs.

Mise à jour : Le Monde a publié un nouvel article sur le sujet. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est très, très loin de justifier l’attaque de fantastique sensationnel d’hier… On voit bien, là, l’écart entre le boulot d’un journaliste et celui du Monde.