Tarentule hexapode ?

Lu dans Le Monde :

(L’a­rai­gnée) était sem­blable à une mygale. […] S’ap­puyant sur les témoi­gnages des bles­sés, il sou­ligne néan­moins l’a­gres­si­vi­té de l’in­secte. […] Quelque vingt arai­gnées res­sem­blant à des taren­tules ont été récol­tées. […] La réac­tion des habi­tants et des auto­ri­tés n’a pas aidé à cer­ner l’in­secte.

Oua­hou, chouette, un fes­ti­val !

Alors, d’a­bord, comme tout le monde le sait, les arai­gnées ne sont pas des insectes. Insectes et arach­nides sont des arthro­podes, mais quand il faut remon­ter jus­qu’à l’embranchement pour trou­ver un air de famille, c’est que ça n’a abso­lu­ment rien à voir. Par exemple, notre embran­che­ment, les chor­dés, contient des bes­tioles aus­si sem­blables à nous que les outres de mer et les gre­nouilles. En fait, les gre­nouilles sont même plus proches de nous que les insectes des arach­nides (on est dans le même sous-embran­che­ment).

Ensuite, comme tous les angli­cistes le savent, la taren­tule n’a rien à voir avec les mygales, que les anglo­phones appellent “taren­tu­la”. Foutre les deux dans le même article sup­pose donc d’a­voir bien séché les listes de faux-amis en cours d’an­glais.

Bref, féli­ci­ta­tions à mon ano­nyme confrère du Monde, dont l’ar­ticle est mani­fes­te­ment plus des­ti­né à faire de l’au­dience en sur­fant sur le sen­sa­tion­nel qu’à infor­mer les lec­teurs.

Mise à jour : Le Monde a publié un nou­vel article sur le sujet. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est très, très loin de jus­ti­fier l’at­taque de fan­tas­tique sen­sa­tion­nel d’hier… On voit bien, là, l’é­cart entre le bou­lot d’un jour­na­liste et celui du Monde.